C’est encore la faute de « la communication »…

No One Is Innocent...

La campagne de financement participatif de Paris 2024 fait un flop.

Les organisateurs espéraient récolter 12 millions d’euros mais ils n’auront réussi à en rassembler que 630.000 à cause d’une communication trop discrète et d’un format trop contraint.

C’est ce qu’on appelle un bide. Le comité d’organisation de la candidature de Paris pour les jeux olympiques de 2024 a clos en toute discrétion la campagne de financement participatif qu’il avait lancé en grande pompe en septembre dernier. Et pour cause: au lieu des quelque 12  millions d’euros escomptés, ce sont seulement 630.000 euros qui ont été récoltés. […]

[…]Paris avait également misé sur un format particulier pour cette levée de fonds participative. En effet, l’idée était d’attirer 2024 donateurs qui devaient verser 2024 euros par an pendant trois ans, en référence à la date des jeux olympiques. Une somme qui n’était pas à la portée de toutes les bourses. Autres opérations étonnantes: l’envoi des SMS…

Voir l’article original 163 mots de plus

Hollandie sans panache… normal !

En cette période d’enthousiasme planétaire pour un sport qui ne m’emballe pas plus que cela mais qui, il faut bien le reconnaître, peut-être spectaculaire et époustouflant lorsqu’il est pratiqué chez les rosbifs, sans effondrement volontaire en surface de réparation et sans simulations intempestives accompagnées de simagrées ridicules; en cette période, disais-je, il m’est revenue une citation de l’incisif Giraudoux : « Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l’âme. ».

À croire que Flamby n’est pas au courant de cela puisqu’il a déclaré ce vendredi dans un entretien accordé au Grand Journal de Canal+ (source) : « Vous avez dit que l’on est à mi-chemin, ce qui compte ce n’est pas la mi-chemin, c’est le bout du chemin, c’est l’arrivée. Ça vaut pour tout ! », sous-entendu qu’il n’y a que le résultat qui compte, peu importe que les rencontres ne soient pas l’expression ultime des vertus dont parle Giraudoux, qu’elles déroulent sans panache, sans qu’elles ne fassent vibrer les spectateurs,… finalement, peu importe les moyens, la fin les justifie !… sortie « présidentielle »simplement misérable à l’image de son locuteur.

Sans oublier cette nouvelle contradiction à son actif puisque que dans Le Parisien du 29 mai 2014 (source), il expliquait : « L’équipe de France doit être pour tous un motif de fierté, d’unité, de mobilisation, rappelle-t-il. Ce qui compte, au-delà du résultat, c’est l’image d’une équipe combative, solide et enthousiaste. ». Alors… c’est la fin et le résultat qui compte ou la manière d’y arriver ??!!!… Il faut choisir François !!! mais comme pour Trierweiler et Gayet, c’est difficile…

Hollande footeux

Et d’enchaîner sur une nouvelle brochette d’imbécilités à propos de la Marseillaise : « C’est toujours un moment d’émotion, certains joueurs la ressentiront au plus profond d’eux-mêmes, d’autres la chanteront à tue-tête. Les pressions sur les joueurs sont inutiles, ce qui compte, c’est le dépassement de soi-même. »… et bien, justement, lorsque l’on vit un moment d’émotions, on est exalté, transcendé par la pression de l’évènement, par les chants patriotiques que l’on ressent au plus profond de nous-mêmes et que l’on évacue en chantant à se déchirer les cordes vocales. C’est justement lorsque l’on a la pression que l’on se dépasse !!! L’un ne va jamais sans l’autre !…

On sent l’habitué des compétitions sportives, du gagneur, du chef charismatique… Vlad nous le montre très bien d’ailleurs avec un document exclusif !!!

L’article se termine par « Ce qui va faire la force de cette équipe, c’est sa jeunesse. Elle constitue un bloc, vante François Hollande »… un peu comme la jeunesse de Génération identitaire du Bloc identitaire ??…

Enfin, une de ses plus belles perles de l’entretien accordé à Canal+ donne une exacte idée de la gestion de notre nation par ce freluquet : « Mais ne nous compliquons pas la vie, n’essayons pas de toujours prévoir, tout ne se prévoit pas, tout se construit. ».

Voilà un splendide aveu de sa propension à l’improvisation dont sa gestion calamiteuse de la Corrèze, que j’évoquais ici et expliquée dans les Échos du 16 février 2012 (source), est un bien bel exemple, et de l’absurdité récurrente de ses propos car ce qui se construit se prévoit forcément au risque d’une instabilité et d’un effondrement de la construction !!

Notons dans le Scan Sport du Figaro d’hier, en prime et comme cerise sur le gâteau du grand bordel et du piétinement des traditions institutionnalisés, le possible report du défilé du 14 juillet au 15 juillet (source) : « Selon nos informations, si l’équipe de France joue en finale le 13 juillet, on envisagerait, au sommet l’état, de décaler le défilé du 14 juillet au lendemain. ». Ce n’est pas que je sois attaché tant que cela à cette fête révolutionnaire à la gloire de décapiteurs et de destructeurs sans vergogne mais il s’agit avant tout d’une célébration de nos armées, des citoyens qui ont décidé un jour de donner leur vie à la nation au péril parfois de la leur, et il me semble aberrant et insultant pour tous ceux qui se sont sacrifiés pour notre terre depuis des lustres, de donner la priorité à un évènement sportif qui serait certes assez considérable mais qui ne mériterait aucunement de passer devant des légions de soldats tombés pour la France et de militaires en activité prêt à intervenir à tout moment.

Il y a des choses qui sont non-négociables ou qui ne méritent aucun arrangement ! Mais le propre du gauchiste est d’être ingrat et de faire ce qui lui plaît, sans se soucier du bon-sens et des traditions…

Nota Bene : une information, présentée comme anodine mais, en réalité, témoignant d’une volonté permanente de récupération politique, nous apprend que dans l’article de Sports.fr que « Najat Vallaud-Belkacem regardera le match avec l’équipe féminine de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis » (source), sous-entendu que la militante de l’idéologie et de la propagande féministe ne loupe aucune occasion pour marteler son message pavlovien sachant à qui, elle et ses amis gauchistes doivent leurs accessions au pouvoir (femmes, français d’origine immigrée,…) …

Elle avait d’ailleurs rendu visite le 3 mai 2014 à l’équipe féminine sus-citée et avait alors déclaré entre autres que : « On aurait tout à gagner (1:40) […] à avoir des millions (rien que ça !!) de femmes sur les terrains de sport« …. affirmation sans fondement et ridicule comme d’habitude !

montage Najat Vallaud-Belkacem grand remplacement

 

Skieur extrémiste

Comme il est bon, de temps à autre, de prendre un bon bol d’air frais afin de faire une coupure avec nos activités de relais des insupportables nouvelles quotidiennes du monde et des invraisemblables décisions prises par nos incapables et pitoyables professionnels de la République, je me suis dit qu’un petit tour à la neige ne ferait pas de mal, surtout en cette période des premières vagues de forte chaleur.

22585b022534369c9b987a66d9ca9192

Je suis tombé, par hasard, il y a plusieurs semaines, sur un documentaire que j’ai revu aujourd’hui sur Canal+ avec autant de plaisir que la première fois : « Few words », réalisé en 2012 pour QuickSilver par un grand champion français de freestyle, Candide Thovex.

Ce garçon, originaire d’Annecy, a une aisance naturelle sur les skis qui laisse rêveur. Sa décontraction et en même temps la grande maîtrise dont il fait preuve lors de ses descentes spectaculaires ou de ses sauts hallucinants font de lui un sportif hors-norme et impressionnant, tout comme l’est son palmarès que ce soit aux Winter X Games ou en championnat de France de ski acrobatique.

Les images qui vont suivre sont à couper le souffle, la bande-son est très bien choisie et l’évasion cérébrale garantie.

Finalement, j’aime l’écran lumineux, pourtant tellement décrié pour sa réelle nuisance en général, lorsqu’il nous permet de visionner ce genre de film ou des émissions du type « Les nouveaux explorateurs » ou « Des racines et des ailes ».

Attention… respirez un bon coup… c’est parti !

Couarde portugaise

Alors que notre volatile préféré avait écrit un billet helena-costa-coach-entraineur-clermont-foot nous apprenant qu’une certaine Helena Costa allait prendre en mains les entraînements du club de foutcheboal de Clermont (Ligue 2).
26846_BIGLe Point nous apprend hier que cette inconnue jette l’éponge…Je suis désolé pour la mouette et en même temps, mon côté ringard réac est un poil satisfait  !

« C’est un nouveau coup de tonnerre qui s’abat sur le Clermont Foot ! À la veille de la reprise officielle de l’entraînement, la coach portugaise Helena Costa, 37 ans, dont l’arrivée au club avait fait le tour du monde, a annoncé qu’elle ne remplirait pas son contrat. Par un communiqué lapidaire, le président du Clermont Foot, Claude Michy, vient d’annoncer la nouvelle : « Helena Costa a décidé de ne pas tenir ses engagements vis-à-vis du Clermont Foot 63. Helena Costa n’assumera donc pas le poste d’entraîneur du club pour la saison à venir. Cette décision est soudaine et surprenante. Je regrette profondément cette situation. Je remercie tous ceux qui m’ont apporté leur soutien et je leur en suis très reconnaissant. Le fonctionnement du club se poursuivra avec d’autres interlocuteurs afin de préparer la nouvelle saison. » »

Elle qui ne voulait être jugée que sur son travail ne pourra pas être satisfaite (mais le voulait-elle vraiment ??…) et faire ses preuves.

Elle est en tous les cas jugée sur d’autres critères !

Ainsi, elle est une bien piètre ambassadrice des femmes dans le sport en manquant à ses engagements, en ne respectant pas sa parole, en faisant preuve d’une grande lâcheté en laissant tomber des joueurs professionnels à la veille du premier entraînement,…

Son manque d’élégance est à la hauteur de sa surestimation d’elle-même : immense ! Elle est aujourd’hui la risée du monde entier avec son « Je suis très exigeante avec moi-même, donc je le serai aussi avec l’équipe » !

Quelle mythomane !

Elle s’est ridiculisée devant tout le monde en médiatisant aussi fortement sa nomination de départ : un juste retour de bâton…

Les auvergnats ne la regretteront pas ! ce qui n’aurait pas été tout à fait pareil avec cette autre Helena Costa, elle aussi du Portugal !!…

Helena-Costa-GQ-Portugal-November-1.jpg.pagespeed.ce.yBcYWifGRu

cette-helena-costa-est-une-simple-homonyme

Mince… serais-je atteint du syndrome « Skandal-In love with » ??!!!…

Mixed Martial Arts

MMA – Après avoir fait de Manchester City un cador du football européen, l’Anglais Garry Cook est devenu le directeur de l’UFC pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique en 2012. Il a accordé à metronews un peu de son temps, en marge de l’UFC fight night qui se tient à Berlin ce samedi.

garry-cook

Avant de devenir le patron de l’UFC pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Garry Cook était le directeur exécutif de Manchester City. Il a été la tête pensante de la construction du club anglais avec l’argent venu des Emirats. A la veille de l’UFC fight night de Berlin, il a pris le temps d’exposer sa stratégie pour développer les MMA hors du continent américain, et notamment en France.

Quel a été votre premier contact avec les MMA, avant de signer à l’UFC ?
Les footballeurs sont de grands fans de l’UFC. D’abord des athlètes. Les combattants sont très entraînés, très musclés, ils sont passionnés, durs au mal, et ils sont capables de gros sacrifices. C’est le genre de choses qui parlent à un athlète de haut niveau. Les joueurs en parlaient entre eux, donc j’ai regardé des combats et j’ai été impressionné parce que je voyais. Puis un été, avec Manchester City, nous avons fait une tournée en Californie et nous sommes allés voir un combat à Las Vegas. Dans la salle, j’ai croisé Steven Gerrard, Kaka, Ronaldo… Tout le monde était à fond.

Et maintenant, comprenez-vous que des gens puissent trouver la discipline violente ?
Moi je crois que chacun devrait pouvoir faire son choix. Si vous demandez à un combattant, à un fan, il n’y verra pas de violence mais un sport de combat très complet. Les gens s’intéressent à ce sport, c’est, dans le monde, la discipline qui progresse le plus, les athlètes sont de mieux en mieux préparés et les shows de plus en plus intenses. Il faut laisser le choix aux gens de pouvoir pratiquer, suivre ou pas.

Vous parlez de l’interdiction des MMA en France. Vous comprenez pourquoi ces combats sont interdits dans notre pays ?
Très franchement, je ne crois pas que ce soit lié à la nature du sport. Tous les arts martiaux sont très représentés en France, le principal étant le judo. Je comprends que ces disciplines ne veulent pas voir débarquer un sport « concurrent » qui va attirer les foules, les athlètes et les investisseurs. Mais c’est bloquer l’évolution. La France veut contrôler les sports, je pense qu’il faut plutôt les manager. Les encadrer, les surveiller si vous voulez, mais pas les interdire. Mais ce n’est pas moi qui décide, c’est le gouvernement (rires). D’autant que nous avons jamais eu de blessure majeure.

La suite sur Sport MetroNews.

ufc-fight-night-berlin-preview-1024x576

Cela fait un petit moment que je voulais faire un billet sur mon autre sport favori (avec le rugby), le combat libre que je pratique, à l’occasion, faisant principalement de l’anglaise lors de mes séances. En fait, j’ai démarré avec la boxe à 19 ans avant d’enchaîner, à 21 ans, avec le rugby (durant autant d’années d’ailleurs) jusqu’à aujourd’hui.

J’ai découvert le MMA il y a bien 6 ans de cela, en suivant les joutes de kick-boxing organisées par le K1 et les tribulations d’un français, parmi les meilleurs combattants de la planète, l’extraordinaire Jérôme Le Banner dit Géronimo.

J’ai alors visionné de très nombreux combats sur youtube, dénichant ainsi de nouvelles organisations tels que le Hero’s, le Strikeforce,… ainsi que d’autres disciplines de combat comme le MMA avec l’immense Fedor Emelianenko, et enfin l’UFC.barao-dillashaw-173

Finalement, je me suis décidé à réaliser cet article après avoir lu l’article ci-dessus, parce que l’évènement se déroulant à Berlin est imminent (d’ailleurs, le sponsor O2 de l’UFC est le même que celui de l’équipe de rugby d’Angleterre… pas de hasard !) et, surtout, après avoir regardé l’UFC 173 dimanche dernier sur RTL9 (nous avons canalsat gratuitement, offre publicitaire) avec, entre autres, la consécration de Cormier face à l’expérimenté Henderson, et le phénoménal combat entre le tenant du titre mondial Barao (brésilien) et le challenger Dillashaw (américain). Ce fut un grand combat, une festival de technicités et de courage qui vit le jeune et fougueux américain prendre le dessus sur son rival. Fantastique prestation des deux en cinq round de trois minutes !

Pour ceux qui sont passionnés comme moi ou tout simplement pour les curieux, voici les entretiens avec les deux protagonistes après la rencontre (malheureusement, il n’y a aucun extrait de visible pour l’instant en raison des droits conservés précieusement par l’UFC).

Enfin, pour les sceptiques qui considèrent cette pratique comme étant celle de sauvages décérébrés et non civilisés, voici un magnifique reportage sur le MMA avec les interventions d’un spécialiste français ne ménageant pas ses efforts pour légaliser ce sport en France, le stupéfiant Cyrille Diabaté de la Snake Team (dommage que le nom soit anglais…).

En ce qui me concerne, pour reprendre Balzac, je préfère sans hésiter la dureté d’une pierre ponce à la mollesse d’une éponge mouillée !

Promesses cordicoles

« Trois jours avant le résultat des élections européennes, c’est un chanteur, Yannick Noah, hollandiste convaincu, qui s’était fendu d’une déclaration fracassante: «Je soutiens toujours François Hollande… C’est simple, si le FN arrive en tête aux élections européennes, je quitte la France.» L’ex-champion de tennis est un adepte sur le court comme dans la vie de la volée claquée. Spectaculaire, il ne fait pas dans la nuance. On devra attendre quelques semaines, voire quelques mois, pour voir s’il met sa menace à exécution. » pouvions-nous lire dans le figaro du lundi 26 mai 2014.

Immédiatement, il met venu à l’esprit les différentes personnalités qui ont évoqué voire mis en pratique leur exil, a priori si préjudiciable pour la France (Depardieu, Arnault, Noah,Aznavour,etc)…

C’est dire déjà l’importance que se donnent ses rigolos, notamment cet ex-tennisman, médiocre chanteur de soupes et grand moralisateur devant l’éternel (en ayant eu trois femmes Cécilia Rhode, Heather Stewart-Whyte qui l’assigna en justice et Isabelle Camus, avec lesquelles il eut respectivement 1 garçon et 1 fille, deux filles, et un garçon… c’est dire la grande stabilité affective de cet homme, une homme sur qui l’on peut compter !).

Tu dis que tu veux te barrer et bien…

Montage Noah casse-toiNous ne te retenons pas !

Mais, étant habitué à cette pratique dans ton milieu qui consiste à promettre mille et une choses sans lendemain, je pense que ce n’est pas tout de suite que nous aurons le privilège de ne plus t’avoir sur nos terres. En effet, tu nous l’avais déjà promis en 2007 et tu avais alors trahi ta parole comme le relate le NouvelObs du 29 mai 2007.

On pouvait lire : « Yannick Noah est décidé à rester en France malgré l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Le chanteur, ancien champion de tennis, qui avait annoncé son intention de quitter la France en cas de victoire du candidat UMP, explique dans une interview au Parisien/ Aujourd’hui en France du vendredi 25 mai qu’il n’a « pas de haine, pas de rancœur ni de rancune ».(…)Yannick Noah critique aussi la création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale: « mon côté africain n’est pas très à l’aise avec cela ». « 

Pas de haine, pas de rancoeur… encore heureux ! Avec tout ce que la France a fait pour toi !…Quant à ton côté africain, cette seule remarque montre bien ton sentiment ambivalent face à l’identité française. On n’appartient pas à cette communauté qu’en étant titulaire d’une pièce d’identité !

Cet individu ne doit sa notoriété qu’à un seul titre en simple gagné dans sa vie, celui de Roland Garros en 1983, sinon c’est le désert absolu. Son investissement calculé aux restos du coeur ne leurre plus personne, même une ancienne sans-abri le balance ici.

Pour finir, ce grand pourfendeur de la peste bleu marine doit en avoir marre de cette France moisie qui rejette l’Europe des États-Unis et de la globalisation, et doit surtout être très frustré que sa petite personne tellement importante pour les français (quand on le dit que les sondages, c’est de la merde !!… il ne fallait pas les croire Yannick !!) ait perdu son procès  face à Marine Le Pen nous rapporte Libération, qui l’avait qualifié sur un plateau de Canal+ «d’exilé fiscal» qui a «planqué» son argent à l’étranger. Elle avait rajouté «Cela veut dire qu’au lieu de payer ses impôts en France, eh bien ce monsieur se permet de donner des leçons de morale», «de donner des leçons de charité et de partage alors que lui, il ne partage rien, que son argent il est planqué et qu’il n’en fait pas profiter les malheureux Français».

Il ne veut rien partager au vu de ses nombreux litiges avec le fisc, il fait des promesses qu’il ne tient pas, il a une procédure aux fesses devant le conseil de Prud’hommes de Bobigny (Rabra Bendjebbour, l’ancienne nounou du fils de Yannick Noah et sa compagne Isabelle Camus, les poursuit pour « esclavage » et « abus de confiance »)… définitivement, casse-toi !