Voeux 2023

Comme en 2021, j’édite ce billet vraiment ric-rac, mais encore dans les temps, pour souhaiter mes meilleurs voeux de santé et d’espérance à toutes et tous les patriotes, français(es) de souche et de bon sens, en cette nouvelle année 2023 !

Voilà déjà dix ans que ce blog a vu le jour, et il est difficile avec le temps qui passe et l’évolution du monde actuel de toujours rester motivé pour animer un tel établissement… mais il est clair que la mobilisation et la motivation doivent toujours, et encore davantage à l’heure actuelle, être présentes chez les partisanes et partisans de la réacosphère; derniers Mohicans d’une civilisation à la dérive, civilisation se suicidant à petits feux. Soyons sûrs de la justesse, de la légitimité de nos idées, et soyons forts !

En effet, à l’image du montage photo ci-dessus, nous devons rester vigilants et combattifs face aux déferlantes gauchistes, idiots utiles de l’ultra-libéralisme (évidemment pas façon Bastiat, si il était besoin de le préciser…), qui s’abattent un peu partout et selon un agenda curieusement bien construit et respecté. Au contraire de l’illustration de 2021 montrant un cosmonaute abandonné et tendant une main désespérée dans le néant moderne, nous devons prendre les armes en gardant la phrase de Dominique Venner ci-dessus en tête. Nous devons mener des initiatives et rendre coup pour coup à chaque assaut wokiste que nous constatons ! D’ailleurs, le 21 mai prochain, cela fera autant d’années d’existence de ce blog que d’années nous séparant de la tragique disparition de cet auteur prolifique et ce pilier de la NRH que fut Dominique Venner; donc n’oublions jamais et honorons comme il se doit la doctrine qu’il défendait si passionnément !

Et pour prendre la mesure de la tâche qui est la nôtre, comme le fît en son temps Drieu La Rochelle en prenant la Mesure de la France (Éd. Grasset, coll. Les Cahiers Verts, 1922), à l’heure où « il n’y a plus de partis dans les classes, plus de classes dans les nations, et demain […] plus de nations, plus rien qu’une immense chose inconsciente, uniforme et obscure, la civilisation mondiale, de modèle européen » (p. 92), à l’heure où l’on préfère étouffer toutes les affaires des criminels sous le coup d’une OQTF ou que l’on se gargarise de proposer un plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations liées à l’origine, plutôt que de s’atteler à régler le problème de la dette publique, du chomage ou du suicide des agriculteurs, il est grand temps que la conscience collective française se réveille et secoue cette vieille carcasse rouillée gauloise.

« Il est temps de fonder une nouvelle Église, de revenir à la philosophie, à l’exercice de la connaissance, au culte de la sagesse » (p. 92), et je rajouterai « aux cultes de la force et de l’abnégation »…

« Derrière toutes ces petites questions politiques ou sociales qui tombent en désuétude, on voit apparaître une grande interrogation sur les fondements de tout, de nos moeurs, de notre esprit, enfin de notre civilisation » (p. 93). Il paraît donc vital d’aller au-delà du simple constat et de passer à présent à l’action, de mobiliser le plus grand nombre pour changer la donne et le destin de la France !

« Ce procès, notre génération doit l’instruire et la suivante devra le juger, sous peine de mort. Le temps presse » (p.93)…

Profitez-en!

Pangloss encore lui!

Lutter contre les déchets en triant vos poubelles? Trop tard! Les océans sont déjà pleins de plastique.

Freiner le réchauffement en économisant l’énergie? Trop tard! Même en coupant tout, on dépassera bientôt les deux degrés.

Limiter la surpopulation? Trop tard! Ils sont déjà nés.

Protéger la bio-diversité? Trop tard! Des milliers d’espèces ont disparu et ça n’est pas près de s’arrêter.

Alors, profitez-en, claquez votre pognon en achetant un 4×4 diesel, allez chasser les derniers rhinocéros, jetez votre vieille machine à laver dans le plus proche fossé, foutez le feu aux forêts etc. En fait, continuez comme avant.

Parce que, quoi que vous fassiez, C’EST FOUTU.

Voir l’article original

Vas-y Léon!

nouratinbis

C’est bizarre, tout de même, maintenant les jeunes sont vieux! Regardez donc un peu Mc Cartney, les Beatles, m’enfin vous vous rendez compte? Quatre vingts balais aujourd’hui même, un truc pas possible! Bon, je veux bien, il s’est toujours trimballé une tronche de boîte de conserve ouverte au canif, le type, mais ça ne fait rien, seule l’idée compte et l’idée, en pareil cas, c’est Les Beatles égale jeunes, enfin pour moi. Vous je ne sais pas mais à mon humble avis il existe des symboles de la jeunesse et ces quatre couillons d’Anglais en constituent l’échantillon quasi parfait, la bonne musique et la fraîcheur juvénile! Oui, bon d’accord, on pourrait aussi aller chercher Mozart bien sûr, mais là je vous parle de choses terrestres, bien posées sur le sol et non des miracles célestes qui nous dominent du plus haut des sphères éthérées. Non, pour tout vous dire, Mc…

Voir l’article original 1 225 mots de plus