Le miracle de Notre-Dame : Les grands noms de l’évasion fiscale retrouvent le sens du “don”… défiscalisé

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Rappel de la petite cuisine fiscale

Pour mémoire, ces dons sont déductibles des revenus à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable et à 75% pour les « riches » qui paient l’impôt sur la fortune immobilière (dans la limite de 50 000 €).

L’ex-ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon souhaite cependant classer Notre-Dame « trésor national », ce qui permettrait de passer les déductions à 90%.

Résumons : les contribuables à l’impôt sur le revenu auront le choix entre donner 100 à l’Etat ou 66 à Notre-Dame et 34 à l’Etat (ou 75 et 25 à l’Etat ou même 90 et 10 à l’Etat). Voilà l’avenir hurlent les mécènes, dans le fond pourquoi payerions-nous des impôts puisqu’il suffit que nous choisissions là où nous souhaitons investir : la culture bien sûr, tenir les rênes de la recherche et de la formation et le bon peuple…

Voir l’article original 84 mots de plus

Assange l’Homme qui valait 10 Milliards — Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Assange l’Homme qui valait 10 Milliards A Londres, Assange est arrêté dans l’ambassade d’Equateur sur pression des USA. Pendant ce temps, Lenin Moreno , président équatorien, obtient un prêt de 10,2 milliards de $ du FMI et de la BanqueMondiale situés… à Washington. Un hasard ? Dans le vide du silence nous n’entendrons plus les […]

via Assange l’Homme qui valait 10 Milliards — Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Aéroports de Paris – Ardian, le nouveau scandale impliquant Macron et sa fine équipe de conseillers

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Privatisation d’ADP : les révélations chocs du Canard enchaîné

« Dans le cycle médiatique hebdomadaire, le mercredi est toujours particulier car c’est le jour de la sortie du Canard Enchaîné. On peut trouver les titres amusants mais l’hilarité tourne bien souvent au rire jaune lorsque l’on découvre la gravité de certaines révélations. Certaines semaines, on peut même grincer des dents. C’était le cas ce mercredi 03 Avril à la vue de l’article d’Odile Benyahia-Kouider sur la privatisation d’ADP et la proposition des départements d’Île de France de se porter acquéreur de 30 % d’ADP au côté du fonds d’investissement Ardian (ex Axa Private Equity).

Dans l’article on découvre le scandale qui ne devrait pas passer inaperçu : le cas de ce conseiller de Macron qui mélange un peu trop les genres et les réseaux. La personne en question, c’est le « Conseiller entreprise, attractivité et export » de la Présidence de la République, Emmanuel Miquel

Voir l’article original 517 mots de plus