Voeux 2021

Oui, je sais ! Nous avions jusqu’à fin janvier pour les présenter, ces fameux voeux, mais j’ai été dans l’impossibilité de prendre quelques minutes pour me poser devant le mac… Entre une activité professionnelle très prenante avec, au compteur, de nombreuses nuits au SAU, la perte du père de mon beau-frère qui est comme mon frangin et bien d’autres évènements annexes, je n’ai pas pu (ou pas su peut-être…) m’organiser pour écrire un texte et éditer ce billet au mois de janvier comme le veut la tradition !

Mais depuis que je suis gamin, j’ai toujours entendu qu’il valait mieux tard que jamais ! Ainsi, je présente mes meilleurs voeux de santé et de joies à tous celles et ceux qui passent par ici et qui adhèrent en totalité ou en partie à ce que le taulier raconte; mais surtout je souhaite tout le meilleur à la réacosphère pour que cette année 2021 soit une étape supplémentaire encore plus marquante dans l’évolution des mentalités vers un idéal traditionnel français et européen !

« La vie ne vaut d’être vécue sans amour » disait le poète… pour ma part, la vie ne vaut d’être vécu sans courage, sans vaillance et abnégation face aux nombreux moments difficiles qu’elle nous impose, et c’est très bien comme cela ! Comment apprécier le calme sans connaître la tempête, comment savourer les joies sans subir les peines de ce monde,.. ?

Finalement merci à tous les Soros, BLM, Attali et leurs toutous Biden, Macron,… merci à toutes les pourritures de la planète, gauchistes et « progressistes » (ce dernier terme étant malheureusement tellement galvaudé par les crétins modernes) d’exister pour montrer au monde entier ce à quoi l’enfer ressemble pour que nous nous rendions bien compte de l’immense chance de vivre dans un paradis réactionnaire, même si il se limite à celui de notre famille, de quelques amis ou d’associations patriotes comme Génération Identitaire ou les Proud Boys.

Faire davantage la promotion de la vertu, de la droiture, du sacrifice plutôt que de l’égalité, du confort obligatoire, de la consommation pour tous : tel doit être notre devoir ! Et face à un épisode planétaire aussi important que celui de la propagation du spectre viral et ses conséquences désastreuses pour les peuples, surtout ceux d’Occident qui semblent davantage fragilisés et décontenancés, nous devons encore plus avoir foi en nos convictions pour éviter à notre civilisation de correspondre tous les jours un peu plus à ce que disait l’éminent Gustave Thibon : « Nous voyons poindre l’aurore douteuse et bâtarde d’une civilisation où le souci stérilisant d’échapper à la mort conduira les hommes à l’oubli de la vie« .

Lebuchard courroucé.

False flag au Capitole ?

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Enième False Flag. Le soulèvement expliqué aux moins nuls : « on soupçonne de plus en plus que la prise d’assaut du Capitole a été initiée par des provocateurs de gauche. Une photo a émergé de l’individu «Viking» qui a mené l’action d’assaut aujourd’hui. Cette même personne – portant la même tenue et une peinture faciale presque identique – aurait également été aperçue lors d’un rassemblement BLM plus tôt cette année…Étant donné que les gauchistes ont truqué tout le reste – les médias, la Big Tech, les élections, l’histoire des États-Unis, etc. – personne ne serait surpris s’ils truquaient également les événements au Capitole. » Twitter censure le Donald. Trump va partir sous les huées… »

Natural News ) La prise d’assaut du Capitole américain aujourd’hui est maintenant lancée par les médias de gauche pour diaboliser les partisans de Trump en tant que terroristes violents. Pourtant, les mêmes médias ont décrit…

Voir l’article original 102 mots de plus

Catherine Hill, cette dingue qui appelle à « ne rien rouvrir du tout » et à « vacciner férocement » !

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

(cliquer ici pour voir l’émission)

On rappellera à cette dame, épidémiologiste de son état, et qui préconise aussi de « dépister massivement », les faits suivants :

1/ Les tests de dépistage ne dépistent rien du tout puisque faute de pouvoir isoler le virus, et à force de cycles d’amplification, ils sont faux à 80 ou 90%… Ils servent juste à gonfler artificiellement le nombre de “malades”… Quant aux tests salivaires, leur marge d’erreur est également énorme.

2/ Les vaccins n’en sont pas : ce sont des thérapies géniques totalement inédites, à ARN messager, dont on ne mesurera l’efficacité et les effets secondaires que dans de longs mois, voire des années. La poule aux oeufs d’or pour Big Pharma… DANGER !

3/ Les confinements/ fermetures sont destructeurs : de secteurs entiers de l’économie, de l’emploi, de la vie sociale, familiale, sportive, culturelle, et de la santé physique et mentale…

Voir l’article original 44 mots de plus

2030, date fatidique ?

Merci à Sandomingo60 !

Cet imminent océanographe que fut Jacques Piccard évoquait déjà en 1972, sur la TSR, les risques des excès de notre civilisation et la date de 2030, celle-là même dont on parle pour le plan du Grand Reset de Schwab le directeur du forum de Davos (cf. World Economic Forum et le Covid-19), Gates, Attali et consort.

Assurément, les journaleux d’aujourd’hui l’auraient traité de complotiste !!…

Mais il est évident que notre disparition, si elle n’est pas physique avec l’ampleur suggérée par Jacques Piccard, est bel et bien d’actualité pour la prochaine décade au niveau civilisationnel ! Nous allons devoir choisir (si nous en avons la possibilité… sic) entre le monde d’avant, plus traditionnel et moins technologique, et celui du Grand Reset (cf. article de Thomas Lemoine dans 20 minutes du 7 décembre 2020), tourné vers la mondialisation et le « tout technologique » façon Brazil, Le Cinquième Élément et Blade Runner.

Sous prétexte de vouloir le bien de l’Humanité, les zélites sont prêtes à imposer le bonheur et la santé de force, quoi qu’il en coûte en terme de liberté individuelle. Le Micron est forcément emballé par le projet puisqu’il a été à bonne école chez les Rothschild & Co !

En ce qui me concerne, je n’ai pas obligatoirement envie d’être lié à João de Rio ou à Mamadou de Dakar ! J’ai déjà assez de mal à me projeter en terme de « destin » avec mes collègues de travail dont certains sont des sacrés loustics calculateurs et carriéristes, ou avec d’autres connaissances… et en plus, je n’en ai rien à cirer du consensus mondial, de la globalisation et des inégalités (je suis par contre très attentif et scandalisé par les injustices, ce n’est pas la même chose !) !!!

L’uniformisation de la pensée pour une « même lecture du monde » : très peu pour moi ! Je rejette toute notion de Nouvel Ordre Mondial, de Grand Reset et autres fadaises vendues avec un bel enrobage social et environnemental au service de l’enrichissement et du pouvoir de quelques-uns !

La société de biotechnologies qui nous attend avec les puces intégrées à des organismes, le transhumanisme, les données numériques d’identité,… tout cet univers des « technos » que dénonçait Moebius et qui semblait n’être que les cauchemars des réalisateurs de films de science-fiction à la sauce Matrix ou Divergente devient petit à petit réalité ! C’est déjà demain !

Pour rappel, « Dans la société décrite par l’Incal, la planète est dirigée par 2 castes: les « technos » et « l’économat ». Les technos portent toujours des lunettes noires, et leurs chefs ont la tête surmontée par un « oeuf d’ombre » d’autant plus gros qu’ils concentrent le pouvoir de la force qu’ils servent: la Ténèbre. L’instrument des « technos » pour faire triompher la ténèbre est la technologie » (cf. Hommage à Moebius sur syti.net du 12 mars 2012).

One Tenebrae dans l’Incal de Moebius

Rue Théodule

Pangloss encore lui!

Notre président bien-aimé par 40% des Français (les autres 60% sont de mauvais Français, ils ne comptent donc pas car, les chiffres le prouvent, notre président est éminemment populaire) aime les comités. Vous me direz que ce n’est pas une nouveauté, tous ses prédécesseurs avaient la même sale manie. Et donc, voici la France éternelle mais agonisante (l’un n’empêche pas l’autre) dotée d’un nouveau comité dont la mission sera de faire la liste de personnes issues de la diversité présentable et méritant que leur nom soit donné à une rue, une avenue, un boulevard ou que leur effigie se dresse en bronze, en pierre ou en art contemporain aux carrefours des dites rues, avenues et boulevards.

La radio me cite en exemple un type dont je n’ai pas saisi le nom et qui a été le premier musulman à intégrer Polytechnique (le second restera anonyme, tant pis pour lui!). Et…

Voir l’article original 202 mots de plus

Liberté, j’écris ton nom…

« EUROPARIS-SUR-SEINE, 1er juin2029 Monsieur,
Nous avons fait constater par huissier de justice votre refus de participer à la fête du « Mariage pour tous » et à celle du « Méchoui Fraternel », soirées organisées par l’association de votre quartier « Balance ton Gaulois ».
Nous vous rappelons que vous êtes déjà sous le coup d’une procédure judiciaire pour avoir prononcé devant témoins les mots : « Gilets jaunes, anti-libéralisme, diesel, meeting, jeanne d’Arc, Napoléon, Nation, argent liquide, République laïque », mots interdits depuis le premier quinquennat de la Présidence de Danièle Bobono et que vous avez été également signalé pour non-respect aux nouvelles convenances orthographiques en employant le mot « le juge » au lieu de « la jugesse » et que vous vous êtes écrié lors d’une assemblée : « Regardez, il pleut ! » au lieu de « Elle pleut ! ». Ce qui vous a d’ores et déjà valu une forte amende (loi 15in xw1478 sur l’égalité des sexes).
Vous êtes également — coupable de fréquenter des blogs subversifs, — blâmable de propagande sur votre propre blog en faveur d’écrivains illégaux, comme monsieur Houellebecq réfugié en Irlande à l’issu de la publication de son dernier roman « soumission 2 », ainsi que l’auteur démoralisateur et insoumis : Michel Onfray, exilé et assigné à résidence à Caen.
Vous avez également affirmé que les livres : « Autant en emporte le vent », « La case de l’oncle Tom », « l’étranger » et « Les dix petits nègres » méritaient d’être à nouveau autorisés à la lecture, vous opposant ainsi à la juridiction de l’Assemblée des Sages Littéraires sous la présidence du philosophe Monsieur Leviferryboat.
Toujours dans le domaine de la culture, des voisins nous ont signalé que vous écoutiez en sourdine la chanson interdite du rocker Johnny Halliday : « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir ».
Enfin vous faites preuve dans vos propos d’une ironie durable et inadéquate ; par exemple lors d’une réunion syndicale non-autorisée, il nous a été rapporté que vous avez prononcé la phrase suivante, tout à fait irrévérencieuse : « Dans certains pays les voleurs sont amputés. En France par contre, les voleurs sont députés. »
Une plainte générale vient donc d’être déposée auprès du « Centre de la Normalité et des Nouveaux Usages ». Vous serez convoqué au tribunal de la Bienséance, situé au n° 22 rue Castaner.
Signé : Madame La Ministre Grivote-Shiappate, chargée à la régulation des bonnes mœurs et de la dignité
« .

trouvé chez Le Lupus, un commentaire du 21 novembre 2020.

Familiarités

Un Oeil a publié un billet sur la déliquescence des conventions et des codes relationnels entre individus de nos sociétés occidentales… triste mais lucide constat !

« Dans la société sympa, les façons ne doivent plus empeser les rapports entre individus. Le patron tutoie, la serveuse appelle par le prénom, rien ne doit plus marquer de hiérarchie, de rapport, de réserve, et pour s’en assurer les plus enjoués forcent la décontraction lorsqu’elle est insuffisante. D’autorité, unilatéralement, d’entrée de jeu, ils abolissent les conventions de la courtoisie simplement parce qu’ils sont malhabiles à les employer.

Vous vous adressez au monsieur pour la première fois et il vous interrompt derechef : « Ah s’il te plaît ! Ici on se tutoie ! ». Votre politesse était somme toute raisonnable, conventionnelle, rudimentaire, mais le con cherche à s’en défaire avec fracas. Vous tenez la porte à la demoiselle, resservez son verre quand il se vide, marquez une délicatesse quelconque, et elle affiche en retour un rictus ou se renfrogne. Sans doute juge-t-elle l’élégance dépassée.

Dans tous les cas, ces forceurs de convivialité cherchent à vous faire vous sentir déplacé, maniéré, emprunté. Bien qu’en réalité ce soit l’inverse : c’est lui et non vous que la situation encombre, lui qui est engoncé dans ses rituels de décontraction, qui tient à faire la bise plutôt qu’à serrer la pogne, qui insiste pour qu’on se regarde dans les yeux au moment de trinquer… C’est lui qui tient à ce qu’on l’appelle Jérem’ plutôt que Jérémie ! Et c’est elle qui tient à ses convenances égalitaires comme à la prunelle de ses yeux, elle qui se décontenance si on ne les respecte pas scrupuleusement. Les attentions la mettent mal à l’aise parce qu’elle croit qu’il faudrait y répondre, que ces signes revêtent une signification autre que la simple application de la coutume.

Mais non : je tiens la porte et laisse le passage non pour flatter ou faire plaisir mais pour me faire plaisir, parce que j’aime à observer les us et à faire comme on m’a appris. Et non, on ne va pas se tutoyer ! Non que je sois guindé mais parce que je n’en ai pas envie, que je ne te connais pas encore ou que c’est à dessein que je maintiens une juste distance entre toi et moi« .

La suite ici

J’vais t’apprendre la politisse – émission sur la Cinquième (1998)