Mazerolle rime avec asshole !

(vidéo twitter trouvée sur fdesouche, en date du 08/12/2018)

Oui, je sais, le titre est loin d’être fin, distingué mais au bout d’un moment…

Olivier MazerolleOlivier Mazerolle, avec son air de faux-jeton et de fayot de première catégorie (dans son édito RTL du 7 décembre 2018, il parlait de Macron en président incarnant la fonction et faisant la leçon aux horribles Poutine et Trump !!! vous rendez-vous compte ?!!! un messie quoi…), qui devrait franchement réfléchir (si cela est encore possible à ce déchet très usagé..) à intégrer un EHPAD pour profiter de sa fin de vie, n’a pas trouvé rien de mieux que de balancer à la télévision que les gilets jaunes avaient pour stratégie de provoquer les forces de l’ordre pour se faire volontairement matraquer pour ensuite passer pour des victimes !!!…

« on a vu quelqu’un tout à l’heure qui a jeté un petit projectile [charge à ce moment], vooooilàààà, hé bien ils ont obtenu ce qu’ils voulaient, c’est « les policiers se sont jetés sur nous à genoux, voilà, et inoffensifs, voilà. Ça c’est de la… c’est de la manipulation politique, voilà » (direct de LCI du 8 décembre 2018

Ce sont finalement, pour cette prostituée journalistique au service de la Gueuse, les gilets-jaunes qui sont des manipulateurs politiques !!! un comble….

« Ils ont obtenu ce qu’ils voulaient« … une réelle preuve de la déconnexion totale de cette caste de privilégiés, véritables clébards du système ripoublikain corrompu et mortifère pour notre France !Jean-Baptiste Giraud

Sans parler de son acolyte avec sa belle tête de vainqueur de dîner de cons… Jean-Baptiste Giraud, passé par Radio France et BFM (excellentes écoles du savoir-faire en terme de propagande journalistique et idéologique) qui nous explique que « puisque l’on ne retiendra que l’image d’hommes à genoux matraqués… forcément… » en écho à l’analyse stupide de papi Mazerolle.

Comment peut-on encore laisser s’exprimer des séniles pareils au travers d’un merdia à grande audience ?.. Comment peut-on débiter des énormités aussi imbéciles à heure de grande écoute ?!!!…

Pour « Mazerolle l’asshole », cette andouille de niveau exceptionnel et ce chroniqueur de bas étage, le jet d’un papier (à la 2:03 jusqu’à la 2:05 de l’extrait  aux pieds des CRS est un lancer de projectile (sûrement type pavé de rue ou cocktail molotov…), papier que l’on distingue très bien en bas à gauche de l’image avant qu’ait lieu la charge des cerbères de la Ripoublik.

Capture d_écran 2018-12-09 à 15.17.59

De la part d’un incompétent de l’information comme lui (il avait été viré démissionné de France 2 pour une fausse information sur le futur politique d’Alain Juppé, cf. l’édito de Jean-Claude Souléry de La Dépêche du 12 février 2004) , un tel jugement démontre bien le niveau du journalisme français en général et de la morgue de ces élites parisiennes, des ces « journalistes » cul-et-chemise avec des politiques dont ils dépendent quant aux divers avantages qu’ils peuvent en obtenir.

Moi je dirais, en écoutant Mazerolle, que… « ils ont obtenu ce qu’ils voulaient (les journaleux de LCI)… voilà… ça c’est de la… de la manipulation médiatique ! »

Ah, elle est belle la Ripoublik…

montage fascistes vs CRS

Je me suis souvent demandé pourquoi les républicains et leurs parlementaires ont toujours trouvé justifiables et salutaires, en terme de sécurité de l’ordre public, les exactions de leurs poulains CRS, les aimables défenseurs de l’irremplaçable et unique Ripoublik de la Compagnie Ripoublikaine de Sécurité… alors que dans le même temps, je les ai systématiquement entendu condamner les actions idéologiques des fascistes italiens au début du XXème siècle envers ceux qu’ils considéraient comme des ennemis de l’Italie !

Dans les deux cas, les méthodes sont identiques : groupes d’individus en uniformes, long bâton de correction, actions ciblées et vigoureuses, discipline et hiérarchie de rigueur, bastonnades en règle des récalcitrants et des revendicateurs subversifs.

Sauf qu’en réalité, il existe une différence fondamentale : les politiques soutenant les chemises noires n’ont jamais rejeté l’usage de la violence quel qu’il soit, ce qui n’est absolument pas le cas des républicains hypocrites.

Ainsi, à la différence des charlatans professionnels croquignolesques (pour reprendre un terme familier utilisé par un des champions du monde du ridicule) que sont les « représentants » parlementaires qui tiennent constamment un discours anti-violence mais qui ne la condamne pas lorsqu’elle est utilisée contre le peuple et pour protéger leurs intérêts, leurs postes et tous les avantages offerts gracieusement par le système corrompu de la démocratie républicaine, je trouve bien plus louable des citoyens lambda qui s’unissent dans un même élan fraternel pour protéger une façon de vivre, des traditions, une discipline existentielle, une terre ancestrale en combattant des tire-au-flanc anti-patriotiques, quite à utiliser la violence (que je ne condamne nullement; la fin justifie les moyens… cf. Machiavel).

Alors que les CRS ne sont que des larbins au service de corrompus se parant des atours républicains pour que la pilule passe. Les CRS ne sont que le bras séculier d’un pouvoir, se disant démocratique et au service du peuple, qui, en fait, profite des quelques années de présence à des postes importants pour se remplir les poches et faire des affaires plus que juteuses. Les CRS ne sont portés par aucun idéal, par aucune volonté de défendre le vrai peuple de France. Ils ne s’agit que de vulgaires cerbères d’un régime hypocrite, d’une ploutocratie misérable.

Bref… voici deux exemples d’exactions de CRS au cours des manifestations du 1er décembre 2018 contre des gilets-jaunes. On remarquera à chaque fois le même principe de courage et d’honorabilité dans ces agressions à 5 contre 1 ou 2.

Après, il ne faut pas s’étonner que le citoyen lambda ait envie de fracasser du CRS ou qu’il lui balance des pavés dans la tronche !

(merci à Memento Mouloud de Bouteille à l’Amer pour la vidéo de chez HZ Press à propos d’un réel passage à tabac pour le coup, dans un Burger King parisien le 01/12/2018)

Voici quelques images extraites de la vidéo au cas où elle devienne indisponible…

Une autre scène de violences policières à Paris ce 1er décembre 2018 sur la personne de Mehdi K., 21 ans selon le Midi Libre du 4 décembre 2018.

Là aussi, quelques photos extraites de la vidéo dans laquelle on observe, comme l’écrit Nicolas Grégoire, tout le sang froid des protecteurs des citoyens qui se mettent à 7 puis 8 contre 1 (l’un d’entre eux balance même des coups de satons au type au sol !)…

Ensuite, comme le montre l’extrait vidéo de RT France sur le cas d’un CRS se retrouvant isolé, au niveau de l’Arc-de-Triomphe, au milieu de gilets-jaunes, ceux-ci se montrent bien plus maîtres de leurs nerfs… malgré leur rage, ils ne l’achèvent nullement, ne le lynchent pas, ne le rouent pas de coups comme le scandent partout les merdias à la botte des politiques (ou alors il s’agit d’un tabassage à la Caroline Fourest… sic); bien au contraire, ils l’extraient en douceur pour lui permettre de rejoindre ses camarades.

Les journaleux ne parlent que de 2 gilets jaunes alors que sur les images, il est clair qu’ils sont au moins 4 à faire barrage de leur corps pour protéger le CRS qui n’aurait eu que ce qu’il mérite lorsque l’on voit, comme sur les vidéos précédentes, ce que cette compagnie militaire peut faire aux citoyens.

Là encore, les merdias ont une politique de propagande évidente en utilisant des termes exagérés pour commenter deux ou trois malheureux coups de pieds sans force et vitesse, et venant de trop loin pour espérer blesser le CRS, ou pour minimiser l’intervention positive et généreuse des gilets-jaunes.

Égalité progressiste parfaite

 

montage Khomri vs Giroud

Comme d’habitude, les actualités défilent à une allure tellement ahurissante qu’il est toujours difficile, en tous les cas pour moi, de réagir instantanément aux évènements.

Concernant la sortie de l’éminence grise Myriam chez Bourdin le 15 novembre dernier, devant tant d’incompétence (face à la grossièreté et l’imbécilité de Bourdin), j’avais pensé à la phrase de Françoise Giroud mais pas au montage ci-dessus (merci à Contre-Info et Walfroy).

Même si, entre autres, Skandal en avait fait déjà le tour ici, je ne pouvais pas ne pas ajouter mon grain de sel.

Cette illustre inconnue n’est pas là par hasard, elle le sait très bien, bien qu’elle s’en défende (déjà pour les municipales de 2008, « les ténors du coin (Delanoë, Vaillant, Caresche…) cherchent un profil atypique. « Une femme jeune, issue de la diversité », se souvient le député Christophe Caresche » selon le Point du 2 septembre 2015 qui ajoute « Bertrand Delanoë, toujours friand de « diversité » et de visages frais, puis en 2014 Anne Hidalgo la nommeront adjointe »).

Issue d’une promotion, non pas « canapé » mais « gastronomique » suite à « un dîner qui a changé bien des choses dans la vie de Myriam El Khomri. L’an dernier, au début de l’été, l’ancien maire du 18e Daniel Vaillant convie à La Table d’Eugène, un restaurant du coin, plusieurs élus de l’arrondissement parisien et… le président de la République. Adjointe du maire de Paris, Myriam El Khomri, comme toujours souriante et chaleureuse, s’assied non loin de François Hollande. À peine deux mois plus tard, la jeune femme (37 ans aujourd’hui) est bombardée ministre de la Ville. « François Hollande s’est manifestement souvenu d’elle », raconte un convive« , elle n’a obtenue ce poste uniquement par népotisme puisque « Elle ne connaît pas grand-chose à la politique de la ville ? Et alors ? En 2008, elle ne connaît pas non plus grand-chose à la petite enfance quand Bertrand Delanoë la nomme adjointe à la Mairie de Paris »… tout est dit !

Cette personne n’a jamais travaillé dans le privé d’où son ignorance à propos des types de contrat que l’on y trouve comme le CDD, et c’est à « cette jeune femme de 37 ans, benjamine du gouvernement, inconnue du grand public, qu’incombe de réaliser enfin l’inversion de la courbe du chômage et de négocier les réformes ultra-sensibles de l’assurance-chômage et du Code du travail.  » (Les Échos du 2 septembre 2015) : on sent tout le sérieux de Toutmou, tout son intérêt pour le peuple de France !

Cerise sur le gâteau,  « C’est un pari », avoue-t-on au sein du gouvernement. Myriam El Khomri n’est pas à proprement parler une spécialiste des questions d’emploi… »  : un pari !!!…

Nos dirigeants jouent avec l’avenir des travailleurs français et des forces vives de notre nation ! Et personne ne relève tous ces aveux, personne ne s’indigne, notamment les spécialistes de l’indignation…

« En réalité, Manuel Valls entend s’y atteler lui-même. « La réforme du marché du Travail, ce sera la réforme du Premier ministre », prévient déjà un ministre. »… comment ? à quoi va donc servir cette fonctionnaire grassement rémunérée par les français ?… cette nomination ne serait donc pas un pur casting ??!!!… Vous dites qu’elle n’a pas été choisie pour ses origines ethniques ??…

Quelle mauvaise farce… et une nouvelle fois, ce sont les français qui paieront l’addition mais ils ont l’habitude et ils sont déjà passés à autre chose… certains finiront même par revoter pour cet armada d’amateurs puisqu’il suffit d’un dramatique évènement pour que Toutmou remonte de manière fulgurante dans les sondages (cf. Le Monde du 1er décembre 2015), sachant toutes les réserves que l’on peut prendre avec ces derniers et toute l’estime que j’ai pour eux

4822069_6_23c6_une-infographie-de-l-afp_870b20a1f24f700fa4dedb482e555970

En tous les cas, cette infographie est claire : ce ne sont pas les actions de Flamby qui le rendent populaires (popularité a priori) mais celles des autres, celles des ennemis de la France et de la chrétienté. Pitoyable inaction présidentielle…

Ignoble populisme !

Comme je le pressentais dans le précédent billet, un ignoble populisme sournois surgit de l’ombre où il se terrait en compagnie de la bête immonde…

Il paraîtrait qu’ils sont « tous pourris » car tous nos précieux et dévoués serviteurs de la Ripoublik exemplaire, Hollande, Ayrault et consorts auraient su pour Cahuzac depuis belle lurette !!…

Mountains of waste pile up on the garbage island of Thilafushi April 2005

Non ! C’est impossible ! Pas eux…

232jpg-073e0073e-0c0ed

(Michel Rocard, Olivier Ferrand, deux politiques, et François Bazin, un journaliste, photographiés en 2009.)

C’est un membre de cabinet ministériel qui fait cette déclaration dans une tribune des Inrocks du 10 avril 2013 selon lelab d’Europe 1.

Il est évident que l’auteur de ce brûlot aux relents populistes doit être manipulé par un mouvement fascisto-intégristo-réactionnaire des plus nauséabonds car, nous le savons tous, les brebis galeuses de la politique sont des exceptions…

Ah moins que…tout simplement… ce soit la vérité !!!

Peut-être que tous ceux qui crient à l’inexistence de complots, qui hurlent au populisme, au fascisme,… ont grand intérêt à ce que le régime républicain, pourri jusqu’à la moelle, perdure !…

Toujours est-il que dès la IIe république, déjà, l’image des politiques et des parlementaires était excellente !…

ventre législatif

Des gens, certes élus démocratiquement, mais lorsque l’on connait les magouilles des découpages de circonscriptions et des alliances entre partis, les compromissions pour des soutiens financiers ou face à des lobbies influents, on ne peut continuer à défendre un tel régime politique.

On sait très bien au final ce qui sort d’un ventre après digestion, et, encore plus d’un ventre législatif républicain !!…

Ces déjections démocratiques sont d’autant mieux avalées par la population qu’elles sont grosses et démoulées avec une assurance et un culot à toute épreuve.

Ils sont légions les exemples de ces indécrottables guignols et charlatans dont un trop grand nombre trempe dans des affaires louches, des affaires de réseaux et de lamentable cooptation comme l’affaire Cahuzac commence à le démontrer (affaire d’état complexe aux nombreuses ramifications).

Commençons par le sus-nommé :

(Jérôme Cahuzac dément avoir un compte en Suisse face à l’Assemblée Nationale – décembre 2012)

Ce foutage de gueule en direct m’en rappelle un autre, d’une autre démocratie exemplaire et du saxophoniste virtuose du pipeau.

(Bill Clinton nie sa relation avec Monica Lewinsky – août 2006)

Sans parler d’une autre menteuse notoire à propos d’un sujet d’actualité, le mariage des invertis, qui déclarait une chose à l’assemblée en 1998 et son contraire 14 ans plus tard…

Elisabeth Guigou menteuse PACS mariage LeMonde 22.10.2012

Ce sont tous ces politicards qui, ensuite, viennent faire la leçon au peuple, la leçon du progressisme, de la générosité, de la vertu, de la vérité,… afin de contrer l’affreuse droiture des réactionnaires accrochés à un passé et à des valeurs n’ayant jamais existé…

A quand le passage de la France à la dégauchisseuse pour aplanir et redresser une nation déformée par les abus de pouvoir d’une caste politique outrancière et cuistre ??!!!….

En tous les cas, il est bien dommage que de très nombreux représentants gauchistes ne soient pas au niveau de l’excellence humaine dont parle Luchini !!…

Heureusement qu’il y a certains artistes comme Fabrice, d’une part pour nous régaler de fameux bons mots, et, d’autre part, pour faire oublier un tout petit peu  ce milieu de baltringues !

Hashtable et la ripoublik : dans le mille !

HashtableIl y a deux façons d’assortir une cravate avec une chemise, dit-on. La première consiste à trouver une cravate dont le coloris dominant, ou les motifs, seront en accord avec la chemise. L’autre méthode consiste à choisir une couleur à l’opposé chromatique de la couleur de la chemise, pour jouer sur le contraste. Cela fait ressortir la cravate, et permet parfois de camoufler la banalité de la chemise. La politique, en France, est composée comme cette opposition chromatique cravate – chemise…

Et dans le rôle de la cravate, rutilante, chatoyante des mille feux que lui permet un train de vie très au-dessus de celui de la chemise (élimée, fadasse et camouflée derrière la débauche de moyens et de paillettes de l’accessoire vestimentaire), on trouve bien sûr les abonnés à la gamelle. Ces tendres mammifères se regroupent à l’Assemblée, au Sénat, dans tout un tas de Commissions Théodule lucratives et pléthoriques, ainsi que dans certaines associations où on se sent bien au chaud, protégé de la conjoncture économique par d’épaisses couvertures (sociales, financières, médiatiques, …)

Lire la suite ici