Tout est phobie…

« […] les gens qui n’ont pas de poste de télévision chez eux. On les baptise « téléphobes » parce qu’il est essentiel de ne pas laisser croire qu’il pourrait s’agir de simples indifférents; d’agnostiques paisibles, détachés; leur non-pratique de la télé ne peut-être qu’une névrose, une maladie pernicieuse, le résultat d’une étrange « phobie ».

Philippe MurayL’Empire du Bien (Éd. Les Belles Lettres, p. 157) – 2010 [1991]