In vino veritas ?…

Oui, c’est souvent vrai que l’on se répand en confidences et en vérités de toute sorte lorsque la dose d’alcool acceptable a été dépassée mais là, il est sobre.

Utiliser une personne malade, dans l’espoir d’attendrir, de sensibiliser  une partie des spectateurs qui restent indécis avant les européennes de dimanche, relève d’un procédé lamentable des communicants de l’UDI pour lequel Borloo est forcément complice.

Faire croire que ceux qui sont contre l’Europe ne l’aiment pas (à partir de 5’11), n’ont pas le sentiment d’appartenir à une zone géographique commune, relève franchement d’un raisonnement binaire assez pitoyable et d’une mauvaise foi prévisible.

Votre peur du démantèlement de cette Europe vous fait dire des idioties (je ne parlerai même pas de votre maladroite et grossière stratégie de com’ faisant appel à Kennedy… consternant !).

Oui M. Borloo, je me sens européen, j’ai conscience de mes racines européennes mais avant tout, je me sens français et porteur d’une mission de transmission de cet héritage !

Non, M. Borloo, je ne veux pas de cette Europe actuelle qui n’est qu’un édifice artificiel de politiques et de financiers corrompus qui n’ont comme principe que l’uniformisation des peuples et de leurs habitudes .

Je suis contre les réglementations absurdes en terme d’hygiène, en terme de souveraineté, en terme d’éducation,… qui aboutissent partout à des tailles de concombres ou des couleurs de pommes identiques, qui m’obligent à avoir une plaque d’immatriculation aux couleurs d’une fédération que je ne veux pas,…

Olivier Berruyer énonce très bien ce ras-le-bol de normes inadaptées imposées (les normes sont une bonnes choses mais elles doivent correspondre au peuple qui devra les suivre). Par contre, je trouve dommage de faire des parallèles rapides entre Marine et les extrêmes… (il faudra un jour que l’on m’explique que, si le FN ou l’UKIP sont les extrêmes, à quelle catégorie appartiennent les Nazis, les Khmers rouges ou Al-Quaïda ??!!!…)

Nous ne voulons pas des États-Unis d’Europe comme le souhaite Laurence Parisot ou Matthieu Pigasse qui surfe sur la peur de la crise et des multinationales étrangères (surtout américaines), nous n’avons pas besoin de quelconques structures ou bâtiments à Bruxelles ou à Strasbourg pour que nous nous sentions européens.

Cohn-Bendit lui aussi est favorable à ce projet… C’est dire l’ineptie de cette solution !

Comme si les États-Nations ne pouvaient pas réguler la mondialisation par l’intermédiaire de leur représentativité à l’ONU !!!…

À quoi sert l’ONU à part de servir de tremplin à de multiples lobbies ?… Pourquoi créer une nouvelle fédération quant il existe déjà le plus important des organismes mondiaux qui aurait toutes les capacités pour éviter les crises entre pays ou les conflits d’intérêts entre multinationales qui entraînent souvent les peuples dans d’affreuses spirales ??..

J’invite à lire « L’Éloge des frontières » de Régis Debray à tous ces laquais de la finance et de la globalisation !

Pour terminer, M. Borloo, votre allocution est misérable, tout comme le projet que vous défendez ! Vous ne trompez personne !

Addendum du 20 mai 2014 :

Nigel Farage confirme le 17 avril 2013 à Strasbourg, avec l’aval de Frits Bolkenstein (qui mérite d’être écouté à mon sens, surtout suite à sa tribune du 9 juin 2005 dans laquelle il énonce sept conseils dont deux essentiels : l’égalité politique des citoyens n’existe qu’à l’intérieur d’un État unitaire et n’entamez pas les négociations avec la Turquie), que l’Europe est un nouveau communisme et un fantasme fédéral qui n’est plus viable !!

Un grand moment sur France Culture… ah non, mince, du BFM TV ! Je m’disais aussi !

en faisant abstraction du haut niveau linguistique de cet éminent politicien « français » et de la grande tenue de son intervention, plusieurs choses me viennent immédiatement en tête en l’écoutant, sans parler du choix du Gégé (étant un vrai patriote et pas un pantin de circonstance, je ne suis pas d’accord avec lui) et sans parler de l’énorme envie de lui mettre ma main en travers de sa sale tronche de gauchiste malveillant et vulgaire :

a) finalement, il est possible d’insulter publiquement une personne sans qu’il y ait le moindre retour, la moindre inquiétude (et surtout la moindre réaction des politiques, de quelque bord qu’ils soient…ouh là là… ceci relève des compétences de M. Goux !). Cette personne doit être de préférence un affreux, sale et méchant réac ou un homme libre qui n’est pas encore passé par les camps de rééducation gauchiste.

ce qui est ahurissant, c’est que cet énergumène sera le premier à vous expliquer le respect que vous devez absolument avoir envers les personnes différentes, envers la « diversitude »,… formidable ! La logique imparable de l’humanoïde de gôche qui peut dire tout et son contraire sans sourciller, sans qu’il ne soit conspué (ou à propos de la TVA sociale).

en fait, l’insulte, l’invective, l’anathème sont les armes des faibles qui en profitent, comme le roquet montre les dents devant un molosse muselé et tenu en laisse, puisqu’ils savent que des démarches juridiques pour punir ce genre de propos sont longues, compliquées et sans forcément grands résultats, et qu’en plus, ils se savent protégés par la loi contre la guerre psychologique

sa faiblesse, son impolitesse sont encore plus frappantes, si je puis dire…,  dans cette vidéo ici

lorsque cet olibrius, aidé par les ricanements de la buse invertie Sapho (qui en plus sortira un « pourquoi ne pas leur donner d’idées d’ailleurs… » à 1:10 dans la vidéo du b) concernant les enfants des jardins alternatifs… personne ne relèvera… incroyable !), provoquera sans vergogne le poli et vénérable Paul Guth alors que cet infâme chevelu n’aurait mérité qu’une bonne correction pour son attitude provocante et indolente !!!

b) Le soixante-huitard attardé propose que Gérard aille dans le lit de l’élu… bel argumentaire, profond, brillant…. Ceci est pour lui une autre façon de l’insulter car un vieux ruskof dans un lit, c’est moyen, le fumeur de bédos, pas Guy mais Marie-Jeanne (si, si, regardez entre les partouses et les jardins alternatifs…consternant !) aurait préféré peut-être qu’il soit plus jeune…

en plus, il branche Gérard sur l’alcool, les stéroïdes… c’est l’hôpital qui se fout de la charité comme d’habitude, comme des élus condamnés par la justice et qui donnent ensuite des leçons de morale !!!

c) et pour finir, à la fin de l’entretien avec le « journaliste » de BFM TV, l’immanquable référence au camps de concentration (il ne précise pas lesquels… a priori ceux des communistes staliniens, hommes de gôche eux-aussi, mais bon…on laisse planer le doute).

je ne puis m’empêcher de vous montrer (ou remontrer) ceci

http://www.dailymotion.com/video/x2y318_le-camp-de-la-mort-de-la-tolerance_fun#.UOocFaXSGGc

enfin bref, vous l’aurez compris, j’admire l’aplomb de cet homme et j’adore tout ce qu’il représente !!!… j’aurais tant voulu croiser sa route en 68 !!…