Penser l’apocalypse

Merci à Catherine, contributrice assidue et pertinente du blog de ma très chère Mouette rieuse !

À propos de Pourquoi combattre ?, ouvrage dans lequel nous retrouvons Leonardo Castellani : « Une nation qui fait une grande distinction entre ses érudits et ses guerriers verra ses réflexions faites par des lâches et ses combats menés par des imbéciles« . Thucydide citant un roi de Sparte.

La nécessité de recréer une pensée patriotique et d’aider à forger les hommes pour la porter nous ont amené, il y a plus de 10 ans, à créer ce qui devait être une association d’étudiants et d’amis et qui se transforma en communauté d’idées, de projets et d’affects sans que nous ne l’ayons ni voulu ni cru possible. Cet ouvrage est le fruit de ces 10 ans de réflexions au sein du Cercle Aristote, entre dictionnaire et mélange. Il donnera au lecteur curieux ou au militant sérieux un manuel de questions plus que de réponses. Pour que la France soit et reste, il faut commencer par en avoir une certaine idée.

Je n’aurais pas mieux écrit que cela à propos de ce que je pense de notre lutte…

 

La mystique cordicole de la Ripoublik

« Est une mystique ou, du moins, est acceptée comme telle toute doctrine que l’on pourrait peut-être justifier en expérience ou en raison, mais qu’on éprouve plus le désir ou le besoin de remettre en question ; qui se présente comme un dogme, évident par l’effet de l’exemple, de l’autorité et de la coutume, inévitable par l’impossibilité qu’on estime qu’on éprouverait à s’en écarter, intangible par suite de sa bienfaisance réputée sacro-sainte.

Un régime politiquement fort s’impose à ses sujets comme un dogme. C’est celui dont on peut dire ce que Mussolini déclarait de lui-même : « On doit m’accepter comme un mythe« , ce qui veut dire : « Je suis au-dessus de toute contestation et de toute mise à l’épreuve, je suis un postulat de l’existence nationale qu’il est sacrilège de discuter, je suis l’unique voie de salut, hors de laquelle il n’y a que perdition. » »

Louis RougierLa mystique démocratique, ses origines, ses illusions (Éd. Albatros, Paris, p. 22-23) – 1983

Un célèbre complotiste ?… bande de couillons !

Montage pape François Macron

« […] chez presque toutes les nations chrétiennes de nos jours, les catholiques aussi bien que les protestantes, la religion est menacée de tomber dans les mains du gouvernement. Ce n’est pas que les  souverains se montrent fort jaloux de fixer eux-mêmes le dogme ; mais ils s’emparent de plus en plus des volontés de celui qui l’explique : ils ôtent au clergé ses propriétés, lui assignent un salaire, détourner et utilisent à leur profit l’influence que le prêtre possède ; ils en font un de leurs fonctionnaires et souvent un de leurs serviteurs, et ils pénètrent avec lui jusqu’au plus profond de l’âme de chaque homme. »

Alexis de TocquevilleLe despotisme démocratique (Éd. l’Herne, Carnets, p. 42 et 43) –  2012 [De la démocratie en Amérique, tome 2, 1840]