La mixité sociale selon Benoît Hamon

Noix Vomique

islamisme-radical-trappes-sous-influence Devant la mosquée En-Nour, gérée par l’Union des musulmans de Trappes (Photo Paris-Match)

Ce n’est pas facile d’être député. Certains utilisent leur épouse comme attachée parlementaire, un peu comme un boucher met sa femme à la caisse pendant qu’il est occupé à faisander des pigeons; d’autres sont obligés de choisir entre leurs électeurs et leur femme. Prenez Benoît Hamon, député de Trappes, c’est-à-dire la onzième circonscription des Yvelines. Dans Madame Figaro, il explique que sa femme aime la discrétion et il précise: « elle n’est jamais venue dans ma circonscription ». Après tout, elle a le droit de ne pas s’intéresser aux activités de son époux -elle n’est pas attachée parlementaire, elle travaille pour LVMH, le leader mondial du luxe. Mais si elle n’est jamais venue à Trappes, c’est qu’il n’y vit pas. On imagine alors que Benoît Hamon s’agite dans ce dilemme: doit-il habiter dans sa circonscription, ou avec sa femme?

Comme nombre…

View original post 136 mots de plus

Une réflexion sur “La mixité sociale selon Benoît Hamon

  1. Dans ma vie professionnelle, j’ai connu dans les années 1983-84 cette ville qui « présentait » déjà des troubles à l’ordre publique. Finalement cela n’a fait qu’empiré depuis ces années là. Normal, c’est un socialiste qui gère la commune.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s