L’erreur du vivre-ensemble…

« Dès que les animaux n’ont p lus besoin d’avoir peur les uns des autres, ils tombent dans l’hébétude et prennent cet air accablé qu’on leur voit dans les jardins zoologiques.

Les individus et les peuples offriraient le même spectacle, si un jour ils arrivaient à vivre en harmonie, à ne plus trembler ouvertement ou en cachette. »

Emil Michel CioranDe l’inconvénient d’être né (Éd. Gallimard, nrf essais, p. 160) – 1973 [1990]

Une réflexion sur “L’erreur du vivre-ensemble…

  1. Quant à « travailler », je vous fais pas un dessin, j’espère. Car je n’ai trouvé qu’un vietnamien et un breton aussi « travailleur » que moi, petit indochinois, pour bâtir la France. Et pour ceux qui « espèrent » un vivre ensemble avec des « chances pour la France », qu’ils commencent par se soumettre à leurs traditions lointaines et l’on verra si cela fait avancer le boulot, le smilblic dirait Coluche. Chez eux, ils ne savent pas que « le travail éloigne de nous, l’ennui, le besoin et le vice ». Normal, dans les écoles de la république socialiste, les enfants ne savent plus lire, et encore moins écrire. Quant à compter, n’en parlons pas.
    Mais c’est pas grave, c’est l’Etat qui paye disait le capitaine du pédalo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s