L’effronté

montage-effronte

Il faut le lire pour le croire ou alors être un proche du « président » normal, un habitué du cerveau foutraque de Flamby 1er; mais la dernière sortie fracassante de ce qui nous sert de locataire élyséen montre bien qu’il est sans vergogne, sans amour propre.

Le Figaro du 1er mars 2017 nous signale que Toutmou a déclaré dans un communiqué de l’Elysée : « En tant que garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire, je tiens à m’élever solennellement contre toute mise en cause des magistrats dans les enquêtes et les instructions qu’ils mènent dans le respect de l’Etat de droit », a déclaré le chef de l’Etat dans un communiqué de l’Elysée. » et de rajouter, au cas où nous serions passés à côté de son hallucinant culot, que : « une candidature à l’élection présidentielle n’autorise pas à jeter la suspicion sur le travail des policiers et des juges, à créer un climat de défiance incompatible avec l’esprit de responsabilité et, pire encore, à lancer des accusations extrêmement graves contre la justice et plus largement nos institutions ».

Il fallait bien déclarer une bricole pour tenter de prouver que l’on est un poil concerné par ce qui se passe en France, pour timidement montrer que l’on est toujours là et, si possible, savonner un peu plus la jolie planche très glissante que Fillon s’est lui-même fabriquée. Encore une autre tête de vainqueur ce Fillon….

Mais alors là… constater un tel mépris des français (qui le mérite sûrement…) et un tel mépris de sa propre parole !

Et dire que cet olibrius socialiste ne s’était pas gêné il y a quatre mois pour fustiger 418kdkvldwl-_sx322_bo1204203200_ces mêmes magistrats et pour accuser la magistrature d’être «une institution de lâcheté (…). C’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique» (cf.  le livre « Un président ne devrait pas dire ça » de Gérard Davet et Fabrice Lhomme).

Cette déclaration, bien évidemment sortie de son contexte, avait tout de même fait grand bruit. Pour le coup, il n’avait pas vraiment tort mais ce que je trouvais, et que je trouve encore aujourd’hui, insupportable, c’est que ce « moins que rien », loin d’être exemplaire en terme de gestion de la France, de représentativité de la fonction, en terme de bonne éducation envers les femmes et de gestion de sa vie d’homme (pas foutu de rester avec la mère de ses enfants puis agissant comme un goujat avec ses autres compagnes),… vienne faire la leçon aux gens.

Ce charlot des plus cyniques ne manque pas de toupet !

Face à une attitude aussi détestable, Bertrand Louvel, premier président de la Cour de cassation, s’indignait dans Le Figaro du 13 octobre 2016 (cf. article de Paule Gonzales, intitulé « Traités de «lâches» par Hollande, les magistrats se disent «humiliés» ») que «ces outrances renouvelées à l’encontre du corps judiciaire (…) posent un problème institutionnel», a-t-il déclaré. «Il n’est pas concevable que la charge de président de la République (…) puisse être utilisée par son titulaire pour contribuer à diffuser parmi les Français une vision aussi dégradante de leur justice.».

En même temps, au cours de son mandat, il n’a fait que nuire à la fonction présidentielle et à la France donc un peu plus ou un peu moins…

De plus, à l’époque de cette polémique, Toutmou ne s’était pas gêné pour bien montrer qu’il se moquait royalement de l’esprit de responsabilité et de jeter la suspicion sur le travail des juges comme l’attesta le témoignage de Jean-Claude Marin, le procureur général de la Cour de cassation : «Notre entretien d’hier avec le président de la République n’a pas atténué le sentiment que la magistrature en général et les magistrats en particulier ont ressenti face à une nouvelle humiliation. (…)» Derrière ces mots, l’idée brûlante que le président de la République n’a visiblement pas jugé bon, lors de cette rencontre de 20 minutes mercredi soir à l’Élysée, de trouver aucune excuse ou rétractation à ses propos, confirmant ainsi sa pensée profonde sur l’institution judiciaire. ».

Franchement, ce Hollande est tout de même remarquable pour dire tout et n’importe quoi, une sommité dans le genre !

Ce baltringue d’envergure internationale est finalement un sacré effronté !

Bonne nouvelle, il est définitivement hors-jeu !!

infa6ea8d02-fdbc-11e6-a4b9-7c0c24f826d2-805x453

Supercalifragilisticexpialidocious

arnaque-220x249_1_
Lu sur lengadoc-info.com 2PMi-rDsle 22 décembre 2014 à propos des fameux rythmes scolaires mis en place en début d’année.

Il s’agit d’une énième réforme, véritable poudre de perlimpinpin, afin de justifier les salaires des hauts fonctionnaires affectés à la gestion d’un ministère de la « déséducation » navigant à vue et déconnecté des réalités depuis belle lurette. Cette nouvelle arnaque permet de désengager un peu plus l’État dans la prise en charge économique des structures responsables de l’avenir de la nation. Cette réforme est une usine à gaz comme les précédentes et les aberrations qu’elle génère se multiplient. P1010555-660x330 Testée en 2013 par Vincent Peillon et généralisée à la dernière rentrée par Benoît Hamon, la réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et primaires, fait régulièrement parler d’elle par l’hostilité qu’elle soulève aussi bien chez les parents que chez les enseignants. Lengadoc Info a rencontré une enseignante de la région montpelliéraine qui a accepté de témoigner anonymement car elle pourrait être sanctionnée par sa hiérarchie. Pour elle, ce qui est choquant, ce sont les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) mis en place par cette réforme. Dans son établissement, chaque jour, à partir de 16h, les enfants sont pris en charge par des agents municipaux pour faire des activités diverses ( anglais, poterie, sport, musique, etc) et ce jusqu’à 18h30. Désormais ces activités ont même lieu le midi. Le résultat ne s’est pas fait attendre, « on ne voit que des petits qui pleurent, qui n’en peuvent plus. On les prend par la main, on les pousse, on les tire. Ils sont fracassés de fatigue, ils n’ont qu’une envie, c’est qu’on les laisse tranquilles ». Les temps de repos qu’ils devraient avoir sont finalement pris sur les heures de classe. Ainsi l’après-midi, comme il est impossible pour l’enseignant de faire travailler les élèves, ces heures sont consacrées à la sieste. De même, à partir de 16h, l’enseignant est obligé de quitter sa classe pour laisser la place à des animateurs que l’on ne connaît pas et qui changent tout le temps. « Les enseignants sont relégués au second plan, ce n’est plus l’école qui prime, on ne veut plus de nous». Lire la fin ici. La dernière phrase de cet entretien plaira à Skandal et aux autres fâcheux : « Quant aux syndicats, « on ne les comprend plus, ils sont à la solde du gouvernement »… sûrement un témoignage d’une prof essstrêêême-drouaaate !!!…. images Il y a ensuite, dans les commentaires, un autre témoignage tout à fait intéressant à mes yeux car il fait écho à ce que je peux attendre dans la salle des professeurs de mon lycée, chez de très nombreux parents de l’école primaire de mon village et au sein même des équipes éducatives de plusieurs autres écoles y compris la nôtre (ma femme y est professeur des écoles !). « Il y a un monde entre les gens qui rédigent ce genre de décrets stupides avec la complicité honteuse de syndicats enseignants et d’associations de parents majoritaires mais finalement très peu représentatifs, et le monde réel dans lequel les enseignants, les parents, les collectivités et surtout les pauvres enfants se débattent pour tenter d’y coller » au mieux »! Si au moins, comme vous l’affirmez, tout le monde avait réellement le choix, entre TAP et garderie, entre récupérer son enfant plus tôt ou le laisser bénéficier de ces si enrichissantes activités ! Et que dire du décret Hamon, qui regroupe les activités sur un après-midi sans raccourcir aucunement les autres journées, ni celle-là d’ailleurs ? Et laissez-moi également vous dire que pour ce qui est des enfants détendus, c’est loupé.dormir.2 Je suis moi aussi enseignante et je peux vous dire que pour gagner une matinée d’apprentissage, vous perdez le jeudi et le vendredi complets. Sachant que le lundi, la plupart des enfants sont également peu disponibles, je vous laisse faire le calcul tout seul… Cette propagande du ministère pour faire accepter cette réforme est purement scandaleuse de même que le muselage de tous ceux qui ont tenté de parler pour s’y opposer. Je ne pense pas être trop loin de la vérité en affirmant que les objectifs de ce remaniement du temps scolaire sous couvert de « l’intérêt de l’enfant » cache des objectifs beaucoup moins louables, notamment économiques. En effet, plus les enfants seront gardés à l’ecole et pas chez des nounous le mercredi et même les autres jours, moins cela coûtera d’argent à l’État. Qui se moque bien de savoir que les enfants sont bien souvent moins en securite que ce soit physique ou morale. J’entends bien s’exprimer certains « animateurs » recrutés par défaut et qui d’ailleurs sont une insulte à une profession déjà trop peu reconnue, et j’ai même vu des enfants courir sur le toit de mon école. Sur le plan des apprentissages, cela ne fonctionnera pas, nous les enseignants nous le savons déjà. Comme nous savons aussi que l’on nous rejettera la responsabilité de cet échec. Alors que la magnifique « école inclusive » de notre chère ministre en fait rêver certains, dont vous peut-être, nous nous attendons au pire car accueillir tous ces enfants différents sans moyens supplémentaires (car oui soyons honnêtes, si l’école s’en donnait RÉELLEMENT les moyens le budget serait colossal), c’est juste plomber définitivement l’école publique. C’est l’objectif, inavoué car peu glorieux. Et oui, l’école coûte cher, trop cher. Ce qui est urgent, Serra, c’est d’écouter les gens qui sont sur le terrain, ce qui urgent , c’est que les gens se réveillent pour ne pas laisser faire ça. Il n’y a que la rue pour faire reculer le gouvernement, mais pour cela il faudrait que chacun se sente vraiment concerné, et ne pas attendre que d’autres bougent à notre place. » Pour le recrutement, l’Éducation Nazionale lance une campagne publicitaire à la télévision plutôt pathétique avec son quota d’handicapé, de diversité parmi une grande majorité de « petits blancos » (comme dirait le matador Valls). Mais qui va-t-on voir postuler ? S’il n’y a pas de personnel qualifié demandeur par vocation, que faire d’une réforme sur les rythmes scolaires, sur les contenus,… (si l’on a que des « animateurs » non qualifiés en magasin) ??!!… http://www.dailymotion.com/video/x2dmuhs_l-ecole-change-avec-vous-video-campagne-web-2015_school

Probité socialiste

Encore une preuve dans un fait divers belge que les gauchistes, les socialos en particulier, sont travaillés par la sexualité à un tel niveau que cela en devient une belle démonstration de leurs travers.

Ils sont les instigateurs, avec l’aide hypocrite de la droite molle libertaire, d’une société hypersexualisée, les responsables d’une décadence qu’ils appellent à la fois modernité et tolérance.

Sous prétexte d’humanisme (le totem suprême, sorte d’ultime frontière philosophique),de libération de la femme, de liberté individuelle, d’ouverture d’esprit, etc, ils ont créé un frankenstein, créature du relativisme et de l’hédonisme, fait de bouts de pornographie, d’infidélité, de parodie de mariage pour invertis, de nudisme, de distribution de pilules abortives à des mineurs sans l’aval parental, d’exhibitionnisme, de publicités porno ou érotico-chics, d’assouplissements législatifs sur l’avortement,… et j’en passe !

Leur tolérance absolue n’est rien d’autre qu’un aveu flagrant d’absence de convictions, de morale, voire l’explication d’un profond désir d’acceptation, par une majorité de la population, de leurs propres déviances.

Ainsi, nous apprenons à propos de Jean-Charles Luperto, politicard socialiste belge que « la qualification retenue par le montage Jean-Charles Lupertoparquet est l’outrage public aux mœurs en présence de mineur(s) de moins de 16 ans » confie Vincent Macq, le procureur du Roi de Namur (source : SudInfo.be du 11 novembre 2014). Il est accusé de s’être masturbé en public, 4 plaintes ont été déposées…

N’y a-t-il pas un progressiste pour s’insurger sur la liberté individuelle et le désir sexuel des 12-16 ans ??!!!…

N’y a-t-il pas un tolérant avant-gardiste à la Cohn-Bandit (Dany ou Gaby) pour nous expliquer que les notions de moeurs ou de mineurs étant relatives (tiens… un terme qui  n’est pas inconnu…), il faut immédiatement abandonner cette qualification juridique rétrograde d’un autre temps, celui d’un patriarcat obsolète ??!!!…

En attendant, ce « […] ce jeune homme raffiné et râleur à ses heures n’a jamais dépassé le statut d’éternelle promesse. » comme le confie Vincent Rocour de La Libre.be, site d’informations belge, le lundi 10 novembre 2014, et que « toujours tiré à quatre épingles, homosexuel assumé, le jeune homme dénote un peu parmi les socialistes. »

Oula… « homosexuel assumé »… ça sent l’indignation généralisée des bonnes âmes qui vont s’insurger (le père Hessel sera fier dites donc !) contre les possibles amalgames, qui vont dénoncer un climat homophobe ambiant (sûrement la faute à Zemmour ou Dieudonné…),… Gageons que les lobbies LGBT seront à l’affût de la moindre expression négative quant à cette affaire et à l’orientation sexuelle de cet élu équilibré, qui n’est pas différent des autres (sic).

Il dénote… en quoi ? est-ce son raffinement trop visible ? son caractère versatile digne des plus grandes capricieuses ?… son orientation sexuelles revendiquée, voire utilisée comme carte de visite ?

Ne le stigmatisons pas, voyons !

Même si la présomption d’innocence est un fait, il est évident qu’il n’y a pas de fumée sans feu (vieille rengaine souvent vérifiée) et qu’il paraît curieux que, sur plusieurs centaines d’élus belges, un innocent soit montré du doigt par erreur…

De toutes les manières, il était bien dans ces toilettes sordides de station-service comme le confirme son avocat, Marc Preumont, pour des rencontres d’invertis (d’ailleurs, l’avocat s’escane en prononçant « communauté gay » !! hilarant !) : juste cette présence reconnue dans un tel endroit scabreux sur une aire d’autoroute est pitoyable, indigne d’une personne aux affaires publiques devant montrer la voie (si je puis me permettre…).

Et voilà que môssieur, sachant que la meilleure défense est l’attaque, sort les grands mots pour embobiner son monde, il sort le phrasé de celui qui est bien rodé aux éléments de langage à la mode : « Ces décisions n’impliquent de ma part aucune reconnaissance d’une quelconque culpabilité pénale et j’estime pouvoir bénéficier, comme tout citoyen, de la présomption d’innocence, garantie démocratique de notre état de droit »…

Mais bien sûr ! Tu ne reconnais rien… avant qu’un politique reconnaisse quelque chose, il faut qu’il soit au bord du précipice !

Bref…

Ce garnement n’en ai pas à sa première déconnade puisque cette « éternelle promesse » n’avait pas hésité à menacer anonymement le bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre, Joseph Daussogne, le 21 juin 2007, en envoyant sur son téléphone portable un message l’insultant et lui disant que sa maison allait être incendiée (source : article « Levée de l’immunité pour Jean-Charles Luperto » de 7sur7 du 1er octobre 2008).

Pourtant, « il est alors bien dans les papiers du président du parti Elio Di Rupo. » (source : Libre.be du 10-11-2014).montage Luperto Di Rupo

Tiens… un autre atout de la Belgique !

Il faut croire qu’ils n’aiment que le haut niveau là-bas…

Dans un royaume qui a eu à sa tête, l’autorité morale et exemplaire, Albert II, aux prises avec une affaire d’enfant adultérin (Paris Match du 26 septembre 2014), la probité a du plomb dans l’aile !

Ils ont un sacré choix avec Elio Di Rupo et sa tête de salace à noeud papillon à qui l’on ne confierait pas ses gamins (oui, je fais du délit de faciès mais non, je ne fais aucun amalgame entre homosexualité et pédophilie !!… d’ailleurs, il a été blanchi paraît-il…), avec Guy Coëme (2 ans avec sursis), un autre socialiste exemplaire condamné comme les vertueux du PS belge Willy Claes (3 ans avec sursis) et Guy Spitaels (2 ans avec sursis) dans l’affaire Augusta-Dassault relatée par l’Express du 9 mars 1995.

Il y eut avant lui Guido_Verhofstadt_die_30_Martis_2012une autre belle tête de vainqueur (là aussi, délit de faciès… je suis incurable !) en la personne de Guy Verhofstadt (ci-contre), un port digne des grands leaders, des charismatiques guerriers…

Lui, par contre, est un des rares à ne pas tremper dans des histoires de corruption (pour l’instant ?) mais ce sombre rongeur des valeurs traditionnelles et sensées de notre civilisation, qui n’a aucun souci financier à se faire (depuis mai 2012 il est, pour une durée de trois ans, administrateur indépendant du holding Sofina10. Il est également administrateur du Fonds de Pension néerlandais APG et de l’armateur Exmar. Ces trois mandats lui rapportent des revenus bruts respectifs de 130.000, 42.840 et 60,000 € en 2013 : c’est beau le socialisme !) et qui ose appelée sa nouvelle fondation « ceci n’est pas u ne crise » contre les nauséabonds replis identitaires, est entre autres à l’origine de la légalisation de la parodie de mariage des invertis, combat les souverainetés nationales en militant pour une Europe plus forte et condamne les démantèlements des camps de roms en France (camps qu’il n’a pas près de chez lui, bien entendu !).

Que dire de Patrick Moriau (PS), finalement reconnu en janvier 2007 coupable de faux et usage de faux dans une affaire de financement occulte de son parti (mais vu l’ancienneté des faits, il n’avait toutefois écopé d’aucune sanction… tiens donc !!..) et en 2011, il était rattrapé par une autre affaire, celle du projet immobilier CittaVerde à Farciennes qui lui vaudra d’être inculpé pour corruption passive. (source : Le Soir du 20 juillet 2013).

La liste est longue des donneurs de leçons socialistes dégueulant les mots d’égalité, de tolérance, de progressisme à tout va et qui n’ont pas plus de morale et d’honneur qu’un Ganelon (Georges Rovillard, Jacques Van Gompel, Jean-Claude Van Cauwenberge,…).

Tous ces salopards peuvent faire les pires actes, il suffit qu’ils s’excusent, comme a pu le faire Anne-Marie Lisier Lizin la présidente socialiste du Sénat en 2005 (La Libre.be du 12 mars 2005), ou qu’ils passent un coup de fil pour qu’ils ne soient pas inquiétés alors que les pauvres bougres réactionnaires comme moi seraient déjà en prison !!!

Ne parlons même pas de l’affaire des tracts à Huy en 2011 de la mère Lizin (source : 7sur7 du 31 mars 2011)montage Anne-Marie Lizin qui l’a fait condamner à 1 an avec sursis en 2013 (source : La Libre.be du 29 novembre 2013)…

Non mais regardez moi cette cabine de truie qui doit traquer à ses heures perdues les xénophobes, les homophobes, les europhobes de tout poil !!! Quelle exemplarité !!!

Et après cela, le « tous pourris » serait du populisme (ce qui n’est pas un gros mot !) ? serait un fantasme ?

Toutes les fientes sur pattes qui nous invectivent en nous faisant passer pour des complotistes décérébrés, je les conchie, je les vomis.

Pour revenir à notre éternelle promesse, à notre étoile montante du PS, et son « canular » téléphonique : « […] les choses se gâtent en 2007 à cause d’une blague de potache qu’il joue à Joseph Daussogne, le bourgmestre de la commune voisine de Jemeppe-Sur-Sambre. Sur un ton menaçant, Jean-Charles Luperto annonce à sa victime que sa maison va brûler. Jospeh Daussogne trouvera la blague tellement glauque qu’il portera plainte contre le député wallon devenu également bourgmestre de Sambreville en 2006. Il se chuchote que cette plaisanterie d’un goût douteux lui a coûté un poste de ministre en 2009. Le perchoir du Parlement de la Communauté française qui lui est confié à la place le consolera à peine. » (source : Libre.be du 10-11-2014).

C’est dire le niveau du gugusse et la valeur de sa conscience politique !!!

Cette interpellation pour exhibition et la mise en lumière de ce scandale ont en tous les cas un côté positif : il semble rester a priori quelques onces de bon sens à un peuple belge dont les politicards décadents ont adopté tous les standards idéologiques dissolus d’un Occident à la dérive !

Parallèle cordicole prévisible

Je suis effondré, abattu, consterné… que dis-je ? je suis indigné et bouleversifié comme disait l’autre Bourdon !

Je viens de m’apercevoir que j’étais contaminé par cette pathologie larvée qui fait des ravages sans commune mesure depuis quelques décennies : j’ai a priori été infecté par la peste brune !

Non, ne partez pas, aidez-moi… ne me stigmatisez pas…

Je ne suis pas certain de ce que j’avance mais ayant constaté hier, le 14 octobre, funeste date pour mon blog, que j’avais eu 88 visites… oui, vous avez bien lu : 88… les chiffres du nazisme !

Stats wordpress

Comment ? Vous ne comprenez donc pas ? Deux fois la huitième lettre de l’alphabet, « HH », Heil Hitler… Malheur, je suis maudit, frappé du sceau de l’infamie, moi au patronyme judaïque (bien qu’affreux goy réactionnaire et fascisant).

Je suis sûr que c’est un signe, d’autant plus que la veille, j’eus 40 visites soit une ode à la débâcle française, à cette honteuse et étrange défaite de 1940… je vous le dis, en vérité, je ne peux être sauvé !…

En fait, pour en avoir la certitude, je vais devoir faire appel à des spécialistes épidémiologistes à la pointe du combat contre les infections idéologiques de ce type : j’ai nommé les charlots propagandistes gauchistes d’Europe 1, radio privé  mais d’état comme tout le monde sait, avec un patron comme Denis Olivennes (ex-Nouvel Obs) au-dessus de tout soupçon accompagné, dans sa mission de « sauvetage des esprits du bacille nauséabond », par une tripotée de sacrés lascars tels qu’Alexandre Adler, David Abiker, Guy Birenbaum, Guy Carlier, Alain Duhamel, Michel Field, Laurent Ruquier,…

En effet, dans cette fine équipe de chamans chasseurs de Yersinia brunus, un des collaborateurs  a démontré de façon formelle les origines maléfiques du mouvement représenté par Laurent Lopez dont l’élection a été un camouflet de niveau 9,5 sur l’échelle politique de 10 du camp du bien.

D’ailleurs, des élus de très haut niveau et d’une compétence rare ont confirmé la contamination entérobactérienne comme l’a dénoncé très rapidement, comme une hyène sur une carcasse encore chaude, Patrick Mennucci du parti socialiste (le parti du bien) qui n’hésite pas immédiatement à donner dans les points godwin, au cas où l’on souhaiterait vouloir poursuivre le débat.

Menucci et les fascistes

Menucci point godwin

Le conseiller général FN fraîchement élu a eu l’outrecuidance de dire « divine surprise » !!!… vous rendez-vous compte de l’immonde et nauséabonde référence ? (je ne dois pas être trop mal en ce qui concerne la quantité d’adjectifs officiels de la liste des éléments de langage gauchiste !…)

Charles Maurras l’a dit en 1940 pour saluer l’arrivée au pouvoir du maréchal Pétain !!… Ces mots prononcés par cet immense écrivain si méconnu, banni des lectures scolaires, par cet intellectuel et académicien honni qui retrouvera un jour, peut-être, ses lettres de noblesse au même titre que Pierre Drieu la Rochelle entrant aujourd’hui dans la collection de La Pléiade, sont les pièces à conviction permettant de faire le lien entre Laurent Lopez, le FN et les collaborateurs adeptes du nazisme.

C’est Europe 1 qui vous l’explique. C’est donc une évidence incontestable !…

Laurent Lopez divine surprise - Europe 1

Cette logique implaccable, nous permet d’aller plus loin dans l’investigation. C’est ainsi que j’ai découvert qu’Alfred Grosser, malgré son passé exemplaire de franc-maçon athée social-démocrate, aurait quelques affinités avec la collaboration…

Surprenant n’est-ce pas ?… mais pourtant, dans « Les Occidentaux: Les pays d’Europe et les Etats-Unis depuis la guerre », il écrit « …la France doit avoir une place privilégiée… », expliquant le rôle crucial que doit jouer notre nation au sein de l’Europe.

Or, dans son discours du 22 juin 1942, Pierre Laval (franc-maçon du cartel des gauches) déclarait : »… Pour moi, Français, je voudrais que demain nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d’elle…. ». Il employa « …la France aura une place… » et Alfred Grosser :… »la France doit avoir une place… » : le parallèle est évident là aussi, non ??!!…

Vous trouvez cela ridicule, imbécile, idiot, bête, sot ??… Vous avez raison !

Comme si Laurent Lopez calculait et contrôlait mot pour mot tout ce qu’il disait à l’image de flamby et sa volontaire provocation face aux japonais devenus chinois. Doit-on reprocher cette expression, plutôt courante comme le relève fdesouche, à tous ceux qui l’emploie ??…

Doit-on penser à Maurras en lisant Guy Sorman dans « La révolution conservatrice américaine » (pur produit de l’ENA et père de la non moins ineffable Joy Sorman (déjà, pour appeler sa fille Joy !!… il faut en tenir une sacrée couche et moi, ça me fait penser à Joy Division, les quartiers des prostitués des camps de la mort : si ce n’est pas la aussi un signe…)) ?

Doit-on se persuader d’une nostalgie de Vichy pour Sartre évoquant dans « L’idiot de la famille » le passage de « L’Éducation sentimentale » de Flaubert où il parle « …d’une « divine surprise » de l’autre côté de la fausse mort… » ??…

Nous pourrions allonger la liste des parallèles absurdes mais ces derniers suffisent à montrer tout le ridicule de ces gens qui passent leur temps, en étant rémunérer pour cela, à rechercher tout et n’importe quoi afin de discréditer ceux qui n’ont pas la même vision qu’eux.

On se rend compte de toute l’ouverture d’esprit dont il font preuve, de tous les raccourcis et les raisonnements binaires qu’ils utilisent alors que de combattre ces types de démarches est l’essence même de leur idéologie ! Schizophrénie quand tu nous tiens !!… (je me mets à faire mon Skandal !… et j’aime bien !).

Attention quand même aux nazis qui sont à nos portes !!!… Il y en a même dans le rap !!!…