Idoles culturelles

« (…) De l’éloge de la main, puis de la célébration de sa maladresse, on passera à la délectation de ses propres déchets, de tout ce qui peut tomber du corps, des rognures d’ongle aux humeurs les plus diverses.

Cette hystérisation du statut de l’artiste, jouissant d’une parfaite impunité, dont tout geste, tout mouvement, toute production, y compris et surtout les productions organiques, seront adorés par des foules immenses de spectateurs, participent de cette idolâtrie (…).

Détachées de leur origine et de leur fonction, les oeuvres de nos musées sont devenues nos idoles. »

Jean Clair – L’hiver de la culture (Café Voltaire, éd. Flammarion, p.117) – 2011

5 réflexions sur “Idoles culturelles

    1. désolé pour ma réponse tardive !!! les obligations de la vie réelle fort agréables au demeurant m’ont accaparé ces derniers temps…
      cette fin des subventions n’est a priori pas pour demain !!…
      Je l’espère de tout coeur en tous les cas surtout pour le genre de déchets que vous citez !
      Bien heureux de vous lire et de vous savoir toujours dans les parages.

  1. Je suis du même avis que François (droite d’avant), pire encore je bas ma coulpe …
    du temps ou j’étais infirmière en psychiatrie j’ai sans le savoir détruit des centaines d’œuvres d’art quand je lessivais les murs barbouillés de mer…dans les chambres de malades !
    ah ces artistes ! si certains sont puants de vanité , chez d’autres ce sont leurs œuvres qui …puent .
    qu’ont dans la tête ceux qui crient au génie devant l’étron d’un chien sur un trottoir ?

    1. très chère, désolé aussi de mon retard pour ma réponse…
      je trouve surprenant et génial la nature de votre ancien travail car régulièrement, lorsque l’on aborde la notion d’art contemporain avec des collègues, je ne puis m’empêcher de me dire qu’il y a 60 ans de nombreux « artistes » actuels aux « performances » plus que douteuses auraient été internés manu militari à l’époque !!!….
      votre dernière question reste des plus difficiles !!!…
      je cherche encore et, mis à part le néant, je ne vois pas !
      Bien à vous.

  2. Si les dits « artistes » paraissent aujourd’hui si « puants », c’est justement parce qu’au fond leur productions n’ont plus rien avoir avec l’art, sensé faire vibrer la corde sensible de chaque être humain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s