C’est encore la faute de « la communication »…

No One Is Innocent...

La campagne de financement participatif de Paris 2024 fait un flop.

Les organisateurs espéraient récolter 12 millions d’euros mais ils n’auront réussi à en rassembler que 630.000 à cause d’une communication trop discrète et d’un format trop contraint.

C’est ce qu’on appelle un bide. Le comité d’organisation de la candidature de Paris pour les jeux olympiques de 2024 a clos en toute discrétion la campagne de financement participatif qu’il avait lancé en grande pompe en septembre dernier. Et pour cause: au lieu des quelque 12  millions d’euros escomptés, ce sont seulement 630.000 euros qui ont été récoltés. […]

[…]Paris avait également misé sur un format particulier pour cette levée de fonds participative. En effet, l’idée était d’attirer 2024 donateurs qui devaient verser 2024 euros par an pendant trois ans, en référence à la date des jeux olympiques. Une somme qui n’était pas à la portée de toutes les bourses. Autres opérations étonnantes: l’envoi des SMS…

Voir l’article original 163 mots de plus

Supercalifragilisticexpialidocious

arnaque-220x249_1_
Lu sur lengadoc-info.com 2PMi-rDsle 22 décembre 2014 à propos des fameux rythmes scolaires mis en place en début d’année.

Il s’agit d’une énième réforme, véritable poudre de perlimpinpin, afin de justifier les salaires des hauts fonctionnaires affectés à la gestion d’un ministère de la « déséducation » navigant à vue et déconnecté des réalités depuis belle lurette. Cette nouvelle arnaque permet de désengager un peu plus l’État dans la prise en charge économique des structures responsables de l’avenir de la nation. Cette réforme est une usine à gaz comme les précédentes et les aberrations qu’elle génère se multiplient. P1010555-660x330 Testée en 2013 par Vincent Peillon et généralisée à la dernière rentrée par Benoît Hamon, la réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et primaires, fait régulièrement parler d’elle par l’hostilité qu’elle soulève aussi bien chez les parents que chez les enseignants. Lengadoc Info a rencontré une enseignante de la région montpelliéraine qui a accepté de témoigner anonymement car elle pourrait être sanctionnée par sa hiérarchie. Pour elle, ce qui est choquant, ce sont les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) mis en place par cette réforme. Dans son établissement, chaque jour, à partir de 16h, les enfants sont pris en charge par des agents municipaux pour faire des activités diverses ( anglais, poterie, sport, musique, etc) et ce jusqu’à 18h30. Désormais ces activités ont même lieu le midi. Le résultat ne s’est pas fait attendre, « on ne voit que des petits qui pleurent, qui n’en peuvent plus. On les prend par la main, on les pousse, on les tire. Ils sont fracassés de fatigue, ils n’ont qu’une envie, c’est qu’on les laisse tranquilles ». Les temps de repos qu’ils devraient avoir sont finalement pris sur les heures de classe. Ainsi l’après-midi, comme il est impossible pour l’enseignant de faire travailler les élèves, ces heures sont consacrées à la sieste. De même, à partir de 16h, l’enseignant est obligé de quitter sa classe pour laisser la place à des animateurs que l’on ne connaît pas et qui changent tout le temps. « Les enseignants sont relégués au second plan, ce n’est plus l’école qui prime, on ne veut plus de nous». Lire la fin ici. La dernière phrase de cet entretien plaira à Skandal et aux autres fâcheux : « Quant aux syndicats, « on ne les comprend plus, ils sont à la solde du gouvernement »… sûrement un témoignage d’une prof essstrêêême-drouaaate !!!…. images Il y a ensuite, dans les commentaires, un autre témoignage tout à fait intéressant à mes yeux car il fait écho à ce que je peux attendre dans la salle des professeurs de mon lycée, chez de très nombreux parents de l’école primaire de mon village et au sein même des équipes éducatives de plusieurs autres écoles y compris la nôtre (ma femme y est professeur des écoles !). « Il y a un monde entre les gens qui rédigent ce genre de décrets stupides avec la complicité honteuse de syndicats enseignants et d’associations de parents majoritaires mais finalement très peu représentatifs, et le monde réel dans lequel les enseignants, les parents, les collectivités et surtout les pauvres enfants se débattent pour tenter d’y coller » au mieux »! Si au moins, comme vous l’affirmez, tout le monde avait réellement le choix, entre TAP et garderie, entre récupérer son enfant plus tôt ou le laisser bénéficier de ces si enrichissantes activités ! Et que dire du décret Hamon, qui regroupe les activités sur un après-midi sans raccourcir aucunement les autres journées, ni celle-là d’ailleurs ? Et laissez-moi également vous dire que pour ce qui est des enfants détendus, c’est loupé.dormir.2 Je suis moi aussi enseignante et je peux vous dire que pour gagner une matinée d’apprentissage, vous perdez le jeudi et le vendredi complets. Sachant que le lundi, la plupart des enfants sont également peu disponibles, je vous laisse faire le calcul tout seul… Cette propagande du ministère pour faire accepter cette réforme est purement scandaleuse de même que le muselage de tous ceux qui ont tenté de parler pour s’y opposer. Je ne pense pas être trop loin de la vérité en affirmant que les objectifs de ce remaniement du temps scolaire sous couvert de « l’intérêt de l’enfant » cache des objectifs beaucoup moins louables, notamment économiques. En effet, plus les enfants seront gardés à l’ecole et pas chez des nounous le mercredi et même les autres jours, moins cela coûtera d’argent à l’État. Qui se moque bien de savoir que les enfants sont bien souvent moins en securite que ce soit physique ou morale. J’entends bien s’exprimer certains « animateurs » recrutés par défaut et qui d’ailleurs sont une insulte à une profession déjà trop peu reconnue, et j’ai même vu des enfants courir sur le toit de mon école. Sur le plan des apprentissages, cela ne fonctionnera pas, nous les enseignants nous le savons déjà. Comme nous savons aussi que l’on nous rejettera la responsabilité de cet échec. Alors que la magnifique « école inclusive » de notre chère ministre en fait rêver certains, dont vous peut-être, nous nous attendons au pire car accueillir tous ces enfants différents sans moyens supplémentaires (car oui soyons honnêtes, si l’école s’en donnait RÉELLEMENT les moyens le budget serait colossal), c’est juste plomber définitivement l’école publique. C’est l’objectif, inavoué car peu glorieux. Et oui, l’école coûte cher, trop cher. Ce qui est urgent, Serra, c’est d’écouter les gens qui sont sur le terrain, ce qui urgent , c’est que les gens se réveillent pour ne pas laisser faire ça. Il n’y a que la rue pour faire reculer le gouvernement, mais pour cela il faudrait que chacun se sente vraiment concerné, et ne pas attendre que d’autres bougent à notre place. » Pour le recrutement, l’Éducation Nazionale lance une campagne publicitaire à la télévision plutôt pathétique avec son quota d’handicapé, de diversité parmi une grande majorité de « petits blancos » (comme dirait le matador Valls). Mais qui va-t-on voir postuler ? S’il n’y a pas de personnel qualifié demandeur par vocation, que faire d’une réforme sur les rythmes scolaires, sur les contenus,… (si l’on a que des « animateurs » non qualifiés en magasin) ??!!… http://www.dailymotion.com/video/x2dmuhs_l-ecole-change-avec-vous-video-campagne-web-2015_school

2014 le bilan

Comme certains de mes petits camarades de la réacosphère comme Carine, l’Amiral et Skandal, je me soumets à l’exercice de présentation du rapport annuel 2014 de mon humble établissement qui sert de refuge à mes observations, mes pensées, aux musiques que j’apprécient ou mes témoignages quant à mes lectures.

Il paraitrait que des lutins statisticiens que le père Noël a foutu dehors ont vendu leurs services au plus offrant et c’est WordPress.com qui a récupéré l’équipe de choc qui s’occupe de rédiger ce fameux rapport.

présentation résultats

En voici un extrait :

chiffres intéressants

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Il est curieux de constater que mon meilleur jour est le mardi comme chez Carine et Skandal (avec son mercredi, l’Amiral fait son rebelle ou son instit… ah non, mince, nous sommes à présent à la semaine de 4 jours et demi…) mais je suis bien loin de leur popularité avec mon petit 25 000 visites (69 000 chez le charmant volatile, 130 000 chez le chirurgien et 210 000 fois chez le catapulteur).

Rien de bien grave puisqu’en ce qui me concerne, même si ces statistiques donnent des indications intéressantes, le plus important est d’amener ma pierre à l’édifice de la réaction et de la conservation.

Ceci dit, les visites entre 2013 et 2014 ont doublé donc je vais poursuivre mon entreprise en essayant de faire mieux l’an prochain, m’efforcer d’être plus intéressant, plus percutant… nous verrons bien.

Petit à petit l’aiglon fait son nid et comme l’écrivait Frédéric Mistral : « Race d’aiglon, jamais vassal ! ».

Je ne lâcherai donc rien, nous ne lâcherons rien jusqu’à ce que ce foutu monde retrouve son bon sens et sa cohérence d’antan.

Merci à toutes et à tous que vous soyez des visiteurs réguliers ou de passage.

Une salutation particulière à mes contributeurs les plus assidus que sont Carine, Josette, Paul-Émic et François le français ainsi qu’à mes référants, le surprenant Corto en première place, le très joueur Pharamond, la joviale mouette (décidément ! 😉 ), l’excellent Noix Vomique et l’enfant terrible Brebisgalleuse.

Excellentes fêtes de fin d’année et rendez-vous pour une année 2015 qui nous réserve de nombreuses surprises !

PHO46137042-8d21-11e4-b435-046264622a48-640x230

95464520_o

(montage trouvé par hasard chez « semaine de Gaby« )

montage Joey Starr président