« La société est une hiérarchie. Tous les individus sont nobles et sacrés, tous les êtres (même les animaux)ont des droits, mais tous les êtres ne sont pas égaux, tous sont des membres d’un vaste corps, des parties d’un immense organisme qui accomplit un travail divin…

La vie humaine deviendrait impossible, si l’homme ne se donnait le droit de subordonner l’animal à ses besoins; elle ne serait guère plus possible, si l’on s’en tenait à cette conception abstraite qui fait envisager tous les hommes comme apportant en naissant un même droit à la fortune et aux rangs sociaux. »

Ernest Renan – La Monarchie constitutionnelle en France  – 1870 (p. 22 – Éditeurs Michel Lévy Frères)