Au milieu des ruines

« On se verra où la lune sombre
On se verra où les statues tombent
Là où vit l’âme de l’Ancien Monde
On attendra que l’esprit monte… »

Aion – Au milieu des ruines – 2000 (Devotio)

5 réflexions sur “Au milieu des ruines

  1. on touche là un des points d’achoppement culturel de la droite patriotique, du patriotisme tout court. Nous utilisons, pas faiblesse ou par contrainte les outils de l’ennemi pour diffuser notre pensée. Je n’ai pas d’animosité particulière contre le rock mais je me demande si c’est le bon moyen de diffuser des idées de droite, surtout quand le talent vocal et/ou musical est un peu en berne, talent pourrait faire passer la pilule 😉

    1. Jeune adulte, je passais du temps au Rockstore Odéon de Montpellier où nous dansions le fameux pogo avant que cet établissement ne devienne un repère de techno et de reggae.
      J’ai toujours apprécié ce rock endiablé, un peu brutal qu’est la musique oï, le RIF (qui peut-être plus calme et d’inspiration coldwave comme ici). Même à 44 ans, j’en écoute encore… mea culpa ! 😉
      Je trouve que ce moyen est une des manières de diffuser nos idées car il est très accessible et peu être fort attractif chez les jeunes.
      Ceci dit, je ne parlerai pas de talent pour ce groupe mais d’une mélodie correcte avec une ambiance spéciale appréciable (le style « grosse basse » de Joy Division ou des Pixies me régale !).
      Mes goûts en matière musical sont assez éclectiques et, si cela peut vous rassurez j’écoute énormément les crooners et le jazz, ainsi que la musique baroque qui est mon péché mignon… vous voyez…

      1. Je ne critique en rien vos goûts musicaux les miens sont divers et variés et il m’arrive souvent de céder à la facilité. Je m’interrogeais sutout sur la concordance entre le vecteur et le message. Enfin si ça attire du monde …

      2. J’ai bien compris Paul-Émic, je vous taquinais juste un peu.
        Et cette concordance dont vous parlez, si elle permet une diffusion plus large du message, tant mieux comme vous l’écrivez et peu importe le vecteur tant que celui-ci ne tombe pas non plus dans quelque chose d’amoral.

  2. Et que pensez vous des corses de I MUVRINI. Leur musique classée dans le bac « musique du monde », a un puissant emportement à la « prière » catholique, cela va s’en dire. Et parfois, avec Sting et ses champs d’or, on frôle l’extatique. Ah j’oubliais, Malraux disait : « Ce siècle sera religieux ou ne sera pas ». Triste réalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s