Une vraie bande de branques !

Après les multiples sorties, hallucinantes d’incompétences et d’amateurismes, des représentants du mouvement LREM avec entre autres l’idiot Hervé Berville des Côtes d’Armor qui ne connait pas l’existence de la prime de Noël (chez Bourdin sur RMC le 4 décembre 2017) ou l’insupportable impéritie de la députée (représentante du peuple ??…) et commissaire aux Lois Élise Fajgeles qui ignore le montant du SMIC (chez Morandini sur CNews le 3 décembre 2018) ou encore l’autre andouille de Castaner qui va en boîte de nuit le 9 mars au soir après une manifestation de Gilets jaunes et qui trompe sa femme sans vergogne (Atlantico du 15 mars 2019), sans compter les innombrables petites phrases insupportables et méprisantes du gérontophile de service Macaron, voici encore une fois l’illustration du l’état déplorable et déliquescent de la politique française…

Du jeunisme avec Stéphane Séjourné présentant la liste de 30 candidats de LREM aux élections européennes qui ne sait pas ce qu’il raconte (encadré par des vieilles carnes inaptes), qui ne sait pas s’exprimer convenablement en public sur un sujet qu’il est censé maîtrisé : un bien beau concentré des capacités de ceux qui dirigent la France droit dans le mur depuis des décennies et qui donnent des leçons de conduite et de morale à tout le monde !

La symbolique de l’effondrement du banc au fond au moment de la photo de groupe de LREM est parfaite !

« Une équipe différenciante des autres (sic) », a commenté Stéphane Séjourné… (Valeurs Actuelles du 27 mars 2019)

Et pour la route, souvenez-vous de cet article de Marianne du 28 juillet 2017 intitulé « Quand les députés LREM rejettent un article… par étourderie » et qui explique que ce « jeudi 27 juillet, les nouveaux députés, votant mécaniquement « pour » toute proposition du camp LREM, et bien souvent « contre » ce qui vient de l’opposition, se sont mélangés les pinceaux. Au moment de mettre aux voix l’article 7 TER, élargissant l’obligation de transparence des ministres sur leur situation fiscale à tous leurs impôts, le président de séance Sacha Houlié n’a pas caché sa stupéfaction. »

La France est tombée bien bas !

Pitoyable démocratie

Quand un élu gauchiste, édile de Montpellier, à l’allure de poivrot de comptoir d’un café d’un bled du fin fond de l’Hérault (regard vicelard, sale gel (à sonSaurelâge…) dans les cheveux, léger prognathisme (signe d’une légère arriération mentale ?.. pour un chirurgien-dentiste, c’est tout de même un comble !)) fait le malin en profitant de son statut pour rouler des mécaniques en faisant le guignol et en tentant l’originalité simpliste d’un humour des plus nuls et au ras des pâquerettes face à un autre gauchiste naïf communiste Hervé Martin défendant une idéologie imbécile et absurde, cela donne une bien piètre image de notre politique.

Image d’un niveau aussi lamentable que celui de l’épisode des gants de boxe du non-regretté Paul Amar).

Ce coup préparé à l’avance démontre la correction de l’affreux, sa spontanéité, sa droiture… sans évoquer ses arguments minables pour expliquer ses interruptions successives et insupportables de l’intervention du communiste.

Notons que l’élu brocardé aurait pu brandir un casquette du national-socialisme si l’idiot socialiste avait respecté l’équité en ne prenant pas le communiste au dépourvu…

Quel effet M. Saurel !!!… J’espère ne jamais vous entendre parler des discussions de comptoir pour décrédibiliser les propos d’adversaires politiques…

Voilà un bel exemple du niveau de la pitoyable démocratie française au cours du conseil municipal de Montpellier du 23 juillet 2015… (cf. vidéo du conseil municipal à 3:24:40)

 

 

Saurel vs Martin casquette

Rappelons tout de même que ce médiocre édile doit son élection à la trahison de dernière minute envers Jean-Pierre Moure de l’incompétente Hélène Mandroux, « connue pour ses retards (elle s’est même fait insulter un 31 décembre lors d’une cérémonie de voeux en plein air par des Montpelliérains excédés), Hélène Mandroux néglige les visites sur le terrain, décale sans cesse ses rendez-vous, improvise des discours sans talent, change souvent de collaborateurs (elle a épuisé cinq directeurs de cabinet…). Au congrès de Toulouse du PS, elle a misé sur le mauvais cheval et, aux dernières législatives, n’a soutenu aucun candidat. En échange d’une vague mission sur la santé confiée par Jean-Marc Ayrault, elle doit désormais soutenir Jean-Pierre Moure, le dauphin de celui qui avait juré sa perte. » (cf. Le Point du 13 décembre 2013 « Le fiasco Mandroux »), et à la trahison de nombreux militants, soutenant Moure au départ, d’après un cacique socialiste (cf. Metronews du 31 mars 2014 « La dissidence victorieuse de Philippe Saurel à Montpellier »).

Se satisfaire de telles manoeuvres confirme la bassesse dont Saurel fait preuve au conseil municipal du 23 juillet 2015 comme  nous pouvons le constater dans la vidéo (et comme en témoigne sa stratégie douteuse avec la polémique liée à ses tracts électoraux… cf. Midi Libre du 29 janvier 2015), sans parler de son impolitesse en coupant la parole  tort et à travers à son interlocuteur. Ils sont formidables ces élus socialistes !

Qu’il y ait deux, trois communismes ou socialismes, ce n’est pas le propos, et, surtout, dans les deux cas, c’est une catastrophe.

Vive la Raie publique ! Vive la Fronze…

Un UMPiste hors-la-loi… ah bon ?… lequel ?

Décidément, il n’y a pas une semaine sans que nos zélites supraphénomales nous pondent une bricole qui, selon l’humeur du jour, nous fera désespérer du niveau consternant de nos dirigeants ou alors nous fera éclater de rire face à autant d’incompétence et d’incurie dans la gestion de la nation.

En dehors de l’énorme camouflet que le matador Valls et son caniche à lunette Cazeneuve ont pris en plein museaux à Marseille, ce qui me met bien en joie en cette fin de soirée surtout après l’impayable billet de Lenonce à ce sujet, nous apprenons dans LePoint du 10 février 2015 que « Stéphane Tiki, camerounais sans titre de séjour mais qui assure avoir fait une demande de naturalisation française, a annoncé qu’il se mettait « en congé » de la présidence des Jeunes Populaires de l’UMP, poste qu’il occupait depuis décembre. La décision du jeune homme de 27 ans fait suite à un article du Canard Enchaîné à paraître mercredi selon lequel il vit en France depuis dix ans et est sans papiers. Une affirmation « inexacte et mensongère », affirme l’intéressé, sans pour autant dire qu’il est en règle. »

montage panneau sans-papiers

Le type dit représenter le premier parti de France, paraît-il, et il est hors-la-loi depuis dix ans !!

Nul n’est censé ignorer la loi et « en tant qu’étranger, il peut bien entendu être président des Jeunes Populaires, mais ne peut en aucun cas prétendre à des fonctions électives. » rappelle l’article.

Les dirigeants de l’UMP qui l’ont choisi sont des nuls, de véritables brêles.

Deux heures et demi avant la décision du jeune sans-papier, LeScan du Figaro du même jour nous révélait que « l’ex-ministre UMP Thierry Mariani s’agace : «J’ose espérer que c’est une mauvaise blague. Je ne comprends pas qu’il ne soit pas français. C’est la moindre des choses pour être à la tête des Jeunes UMP». Celui qui est aussi député dit être «sans voix» et regrette le «grand amateurisme» de la direction de l’UMP «qui doit se poser des questions». «Décidément, il se passe toujours quelque chose à l’UMP», conclut le parlementaire.

Même constat de Philippe Gosselin, député UMP de la Manche: «L’UMP, ça va bientôt être comme dans le vieux slogan publicitaire des galeries Lafayette: ‘à tout instant, il se passe quelque chose’! Sauf que les problèmes sont actuels et le slogan ancien! Cherchez l’erreur!», a-t-il déploré, bravache. ».

Finalement, il ne s’agit donc pas d’une blague et nous sommes bien en face d’un bien bel amateurisme.

Nos politiques tant à gauche qu’à droite nous fournissent la preuve toutes les semaines, si besoin en était, qu’ils sont inaptes à gouverner, sans une once de bon sens, que certains relèvent tout simplement d’instituts spécialisés pour attardés mentaux.

Les politiques se plaignent constamment du manque d’intérêt des citoyens français pour la chose politique mais ils sont les premiers responsables de cette défiance.

Depuis des décennies, ils scient la branche sur laquelle ils se sont tous regroupées pour se gaver des fruits dont elle regorgeait mais aujourd’hui, ils arrivent en bout de taille et les fruits sont tous pourris.

Vivement que tous ces faisans se ramassent les becs par terre et que l’on fasse une belle brochette !

Projet Affiche-B def-PG

Pinocchio atone

Hollande avait promis qu’il n’y aurait aucune hausse d’impôts et de maîtriser strictement les dépenses publiques…

Finalement, il y a eu beaucoup d’augmentations d’impôts, et « ça devient trop »… et les dépenses publiques atteignent un niveau record !!!

Hollande brasse du vent, dégoise, palabre mais reste incompréhensible pour les français et les siens (un sénateur PS lâche ce qu’il a sur le cœur :  » Je ne suis pas fier des lois qu’on vote. Ça me fait chier. Je les vote à reculons  » ici ou un maire désorienté …),  et surtout démontre un niveau d’incompétence et d’amateurisme rarement atteint, un véritable concours lépine (mais c’était à prévoir !!! je me demande encore comment des électeurs ont pu lui faire confiance, cet homme qui rejette systématiquement la faute sur ses prédécesseurs !!!…. mystère !)

En fait, je crois qu’il faut que ce mou du bide et de l’encéphale écoute bien le roi Arthur de Kaamelott !!

« Non, moi j’crois qui faut que vous arrêtiez d’essayer de dire des trucs

Ça vous fatigue déjà, et puis pour les autres, vous vous rendez pas compte de ce que c’est…

Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse… je pourrais vous tuer, j’crois…de chagrin, hein !

J’vous jure, c’est pas bien !

Il faut plus que vous parliez avec des gens ! »

Une séquence formidable, un montage à hurler de rire !!… quoique…