Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Par anguillesousroche.com 5 Mai 2020

Alors que le monde est contraint d’accepter des niveaux de contrôle gouvernemental de plus en plus importants dans tous les domaines de la vie, rappelez-vous que rien en politique n’arrive par hasard. La création d’empires est une science. Des ouvrages ont été écrits sur les techniques de contrôle des masses populaires.

Trois axiomes importants ressortent : les gens sont beaucoup plus faciles à contrôler lorsqu’ils aiment leur esclavage, les gens dans la peur sont très faciles à contrôler et l’individualisme est dangereux pour l’État.

Lors d’une interview prophétique avec le journaliste Bill Wallace en 1958, Aldous Huxley a commenté ce qu’il prévoyait comme un avenir potentiel pour les États-Unis et le monde.

Le roman dystopique classique de Huxley, Le meilleur des mondes, a été écrit il y…

Voir l’article original 713 mots de plus

6 réflexions sur “Aldous Huxley en 1958 : La pharmacologie et la propagande feront que les masses adoreront leur esclavage

  1. La première citation est en fait une simple présentation, en quelque sorte une quatrième de couv’, de Brave New World par le responsable de ce site :
    http://www.syti.net/MeilleurDesMondes.html

    Pour l’anecdote, une autre citation traîne partout, toujours faussement attribuée à Huxley, quand le véritable auteur est un certain Serge Carfantan, apparemment prof de philo :
    http://www.philosophie-spiritualite.com/cours/sagesse_revolte.htm

    Si ca ressemble à de l’Huxley, ce n’est pas nécessairement de l’Huxley, surtout quand on ne retrouve pas les textes dans les fichiers électroniques disponibles, permettant de pallier une mémoire défaillante ou une grande paresse à relire tout.
    J’avais retrouvé les vrais auteurs facilement voici quelques années, en deux ou trois minutes de gouguelingue, et je ne suis manifestement pas le seul :
    https://www.mathemathieu.fr/art/articles-divers/85-huxley-prosopopee
    Et les rectifications ne servent à rien : le faux Huxley chasse toujours le vrai.
    Pour information. 🙂

    1. Merci tout d’abord pour votre simple passage motivé par le désir de remettre leur chose à leur place. C’est une excellente raison et une très bonne initiative que de vouloir véhiculer les bonnes informations.
      Ensuite, ce billet, comme vous l’aurez remarqué, est un partage d’article que je n’ai pas vérifié (ce que je fais systématiquement lors de la rédaction de mes propres billets), et je fais a priori confiance aux auteurs des sites que je visite.
      Mais il arrive que chacun de nous fasse des erreurs en terme de référencement et c’est alors tout l’intérêt du simple passant qui passe, celui d’amener sa pierre à l’édifice.
      En ce qui concerne la première citation, nous la retrouvons dans la présentation faite en allant sur le lien que vous proposez mais elle est bien d’Aldoux Huxley, apparemment. Non pas dans « Le meilleur des mondes » mais dans « Retour au meilleur des mondes » que je n’ai pas lu donc je ne pourrai pas vous indiquer la page (cf.https://www.valeursactuelles.com/culture/zamiatine-prophete-de-la-contre-utopie-83386).
      Pour le reste, il me semble que l’intérêt de ce billet, outre le fait de donner le goût de lire ou de relire ce grand auteur qu’est Huxley, n’est pas forcément dans l’exactitude absolue des correspondances des citations (même si cela a tout de même son importance, je vous l’accorde !) mais dans le fait de fournir du grain à moudre aux lecteurs quant à leur réflexion sur la vie en communauté, la gouvernance des masses, le rapport à l’autorité vs l’autoritarisme,…
      Cordialement.

  2. Trust no one. La prudence commence de toujours aller aux textes et de ne se fier à personne.
    Tant qu’à citer, faut citer avec précision et exactitude, et toujours de première main (ou de premier oeil). Sinon, autant donner dans l’éditorial façon BFM.
    Si vous en prenez la peine, vous constaterez que la première citation n’est ni dans Le meilleur des mondes, ni dans Retour au Meilleur des mondes. En français comme en anglais.
    Ne me croyez pas : vérifiez. 😉
    N’allez pas vous fier à Dandrieu ou à VA : ils ne sont pas plus dignes de confiance que ceux d’en face.
    Tous les journalopes en activité se bornent, pour l’essentiel, à recopier un prière d’insérer, à s’inspirer (gros guillemets ici !) des articles (déjà faux !) des confrères, ou à démarquer wikipedia. Ils ont d’ailleurs bien raison, à considérer les lecteurs.
    Ceux qui ne procèdent pas ainsi quittent vite la profession, dans tous les camps. On prétend qu’existeraient deux ou trois journalistes intègres et compétents, mais Indiana Jones lui-même a renoncé a trouver l’emplacement de leurs tombes.
    Quand je prends la peine de rectifier quelque chose, c’est que j’ai d’assez bonnes raisons de le faire.
    On ne m’y reprendra plus ici. 😉

    1. « Trust no one »… alors pourquoi vous faire confiance ?… 😉 (allons-y pour les petits emoji !)
      J’ai en ma possession les deux livres que j’ai lu il y a fort longtemps et que je ne connais pas par coeur évidemment (l’une des années 70 et l’autre des années 50, de mémoire… j’irai le regarder). Je les relirai avec plaisir, surtout le « Retour au meilleur des mondes » qui a ma préférence, afin de vérifier tout cela.
      Rien d’urgent et d’ailleurs, si vous avez bien lu ma précédente réponse, le plus important et urgent n’est pas vraiment la source mais le message à faire passer et si il faut faire comme BFM, tant pis, la fin justifie les moyens…
      Sinon, je préfère largement me fier à VA qu’à l’immonde presse gauchiste, sachant que je suis abonné à Éléments (je l’étais de la NRH jusqu’à son regrettable arrêt) et que je lis plutôt Faits & Documents (pour info, je viens de l’ultra-gauche que j’ai défendu, des années 80 jusqu’en 2008-2009, jusqu’à ce que je me défasse de la propagande gauchiste que j’ai subie tant au niveau familial que professionnel – Aldous serait fier de moi ! 😌).
      Je ne regarde plus depuis très longtemps la télévision et notamment les journaux télévisés par ailleurs. Les journalopes sont légion ! La dernière que j’ai découverte est Anna Cabana, et je me demande comment mon pays, si grand à une époque, peut fournir le titre de journaliste à « ça »…
      Pour ce qui est de cette allégation : « Quand je prends la peine de rectifier quelque chose, c’est que j’ai d’assez bonnes raisons de le faire »… quelles ont-elles ?!!…
      Repassez quand vous le désirez, nous vous reprendrons avec plaisir ! Mais ici, on pend plus que ce que l’on reprend… 😉

  3. L’ironie vous échappe totalement, on dirait.
    Quant à en être à croire VA…
    Je vous ai donné tous les éléments et si vous n’êtes pas capable de le voir, c’est votre problème.
    Le numéro du « quelles sont vos sources ? qui êtes-vous ? comment osez-vous ? », c’est plutôt celui de l’Abonné du Monde, à en croire l’excellent Combaz. On parlera donc maintenant de l’Abonné à Elements.
    Au fait, Retour au meilleur des mondes, dans votre première réponse, vous ne l’avez pas lu ; dans la suivante, vous allez le RElire. Un peu incohérent.
    Gauchiste d’un jour, gauchiste de toujours. 😉

    1. Il apparaît que nous sommes deux pour lesquels l’ironie nous échappe… à l’évidence, j’aurai dû mettre davantage d’emoji ( surtout quand je lis : « Le numéro du « quelles sont vos sources ? qui êtes-vous ? comment osez-vous ? », c’est plutôt celui de l’Abonné du Monde »… ce que je ne suis pas !!! Bien que je le lise qu’en même car il faut toujours connaître ce que pense son ennemi…).
      Ce type d’incompréhension confirme le fait que je ne n’apprécie guère les échanges sur le net ou le sms qui déshumanise totalement le dialogue donc limite les capacités d’expression du message !…
      Pour ce qui est du VA, il n’est pas question de « croyance » ! Je me FIE à VA, ce qui ne veut pas dire que je suis un adepte décérébré sans libre arbitre (si il existe un temps soit peu…), décérébré comme tout bon gauchiste qui croit systématiquement, mordicus, être le nouveau prix Nobel de la décennie !
      Pour l’incohérence, il n’y en a pas !!! J’ai de nombreux livres que j’ai « en rayons », si je puis dire, sur les étagères de ma bibliothèque (comme « Les décombres » de Rebatet, « Les droits de l’Homme dénaturé » de Puppinck ou « Variété II » de Valéry, édition de 1963, reçu dernièrement), et que je n’ai pas entièrement lus (nombreuses lectures en diagonales ou par chapitres comme pour « Retour au meilleur des mondes », donc je sais un peu de quoi je parle…) car je prends du retard par rapport à mes commandes (je collectionne les vieilles éditions !), ayant des priorités (3 enfants et une reconversion professionnelle en tant qu’infirmier !… et vous, vous en êtes où ?!!!…😉).
      « Gauchiste d’un jour, gauchiste de toujours »… il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !!! Moi, je l’ai fait ! 😘.

Répondre à En passant pour la dernière fois Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s