Principe révolutionnaire

« Quand un homme désire avoir de l’argent et qu’il est courageux , actif et entreprenant, il travaille de toute sa force.

Quand il est avide et paresseux, il se déclare révolutionnaire. Il veut changer le sort de l’humanité, parce qu’il n’est pas capable de changer le sien. »

Abel Bonnard L’Argent ( Éd. Librairie Hachette, p.49) – 1928

3 réflexions sur “Principe révolutionnaire

  1. Les révolutionnaires progressistes ont oublié que : Le travail, éloigne de nous, l’ennui, le besoin et le vice.
    C’est « normal », dans l’école de la ripouxblique les élèves ne lisent pas les œuvres de François Marie Arouet.

    1. Exact ! Le travail est une valeur fondamentale dans sa capacité à nous structurer par rapport aux autres, à nous « faire société » (pour parler comme les idéologues contemporains).
      Mon triptyque fondamental (dans l’ordre) est famille, patrie, travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s