Incohérence cordicole

montage-affiche-anti-discrimination-fasciste

En faisant un tour chez l’Amiral, grand lanceur de koalas devant l’éternel, je viens d’apprendre l’existence de « véganophobie », un de ces néologismes idiots (à propos desquels j’avais édité une bricole en septembre 2016 ici), absurdes mais tellement efficaces dans notre société moderne aveuglée, dite « progressiste », où les deux piliers majeurs, tenant assez efficacement cet édifice vicié brinquebalant, sont le nihilisme et l’inversion.

Ici, je ne me lancerai pas sur le sujet ridicule du « véganisme » (faire un billet là-dessus est tout de même dans les tuyaux mais ces derniers temps, ils sont un peu bouchés…) mais j’aborderai plutôt la dernière partie de l’article de l’Amiral.tumblr_og7w6neei81r2qr2so1_1280

Dans son billet d’aujourd’hui, intitulé « Les fascistes le font mieux » (sûrement un petit clin d’oeil à certains comptes tumblr dont la thématique nous fédère et où l’on peut retrouver le type d’image ci-contre…), il revient sur un phénomène que j’ai subi et que je subis encore depuis que j’ai affirmé ma véritable nature politique il y a dix ans : l’exclusion du patriote droitard.

La révélation de ma droiture ou mon « droitisme » comme je l’expliquais en mai 2014 dans « Partir de loin », ma défense de nombreux principes dits fascistes qui ne sont pour moi que du bon-sens (famille, ordre, patriotisme, travail, héritage ancestral, discipline, devoirs, sacrifice,…), et finalement, l’acceptation d’une identité politique que je soupçonnais en moi depuis mon adolescence (je fréquentais à l’époque la mouvance redskin…), tout ceci me valut et me vaut encore d’avoir perdu de vue des personnes qui se disaient mes ami(e)s, j’ai rencontré de nombreuses difficultés en milieu professionnel (je suis enseignant), je suis contraint selon l’endroit où je me trouve pour le boulot de faire attention  à ce que je dis (ailleurs, je n’en ai cure !), et je me sens harcelé au quotidien par la propagande télévisée (séries, émissions, films…) ou affichée sur les panneaux publicitaires en ville ou ailleurs, par les discours abrutissants de « célébrités » ayant la chance et l’avantage d’avoir à disposition des médias complaisants leur permettant de véhiculer leurs idées « progressistes »,…

Mais, je fais front. Je milite autour de moi et sur le net. Je ne baisse pas les bras, je ne m’en plains pas auprès d’officines subventionnées, je ne crée pas d’association de défense de ma condition d’opprimé de droite dans un monde artificiel et décadent, couleur guimauve multicolore façon arc-en-ciel.

L’Amiral a raison lorsqu’il écrit : « Les seules personnes vraiment discriminées systématiquement que je connaisse sont les fascistes. Se reconnaitre comme tel est l’équivalent d’une mort sociale certaine. Pourtant je n’en ai jamais entendu un s’en plaindre. C’est sans doute parce qu’ils essaient d’honorer l’une de leurs devises: « Molti nemici, molto onore. »

C’est quand même nettement plus élégant. »

Effectivement, c’est bien plus élégant, c’est cela l’esprit aristocratique (au sens grec du terme)me_ne_frego pour lequel l’honneur tient grand place, et  j’ai depuis longtemps fait mienne cette devise de Georges Clémenceau qui s’apparente à celle citée ci-dessus : « Ne craignez jamais de vous faire des ennemis ; si vous n’en avez pas , c’est que vous n’avez rien fait. ».

Pour le reste, « me ne frego » comme dirait mes camarades de l’organisation italienne Casapound. Oui, je m’en fous d’être isolé, discriminé puisque discriminer est en fait la liberté de choisir, de trier selon ses propres critères et je revendique de pouvoir le faire.

Mais ce qui m’écoeure, m’agace profondément, c’est que les « bonnes âmes » tellement attachées à « lutter » contre les discriminations soient les premières à les pratiquer avec force (rejet des gens de droite, rejet des auteurs patriotes, rejet des notions de famille traditionnelle, souhait d’élimination physique des fascistes,…).

Finalement, comme souvent, lorsque les mots et les arguments ne suffisent plus, et pour « faire société » rien ne vaut…

tumblr_o1z9z5dgzu1rb5wf3o1_540

8 réflexions sur “Incohérence cordicole

    1. Bonjour Amiral et bienvenu !
      Merci pour votre visite et votre approbation (somme toute logique lorsque l’on vous suit depuis un moment).
      Si un jour, nous avions l’occasion de nous croiser à un déjeuner de nauséabonds, je serais toute ouïe quant à vos tribulations italiennes (et vos rencontres du côté obscur ?…).
      Bien à vous.

      1. Malheureusement (pour une possible rencontre) et en même temps heureusement (pour ce qui est du cadre de vie), je ne suis pas parisien (ça me gène, ça me gène, je ne suis pas dans le vent, c’est navrant, c’est navrant… désolé ! j’ai pensé à cette chanson en écrivant cela…) mais lozérien.
        Si l’occasion se présente de venir à la capitale, je me ferais un plaisir de vous contacter à ce moment là.
        De même, si vous veniez vous mettre au vert dans le coin, n’hésitez pas !

  1. Et bientôt, le camps du bien va nous pondre une loi obligeant les « patrons » à embaucher tous les discriminés de couleur, pour satisfaire au racket moral de la LDH française et européenne. Et les patrons, seront « pourchassés » à cause de leur méthode de discrimination de leurs salariés. Plus de bons (compagnons de chantier ou de boulot), que des mauvais (du genre touche pas à…). Et finalement après l’école avec un nivellement par le bas, une société avec des entreprises démoralisées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s