Spidroïnes législatives

« À quoi t’occupe-tu, mon cher Solon ? Ne sais-tu pas que les lois sont comme les toiles d’araignées ?

Les faibles s’y prennent, les puissants passent à travers. »

Le scythe Anacharsis d’après William Duckett – Dictionnaire de la conversation et de la lecture (Éd. Belin-Mandar, tome XLIX, p. 346) – 1838 [VIe siècle av. J.C.]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s