Le bon payeur est le maître de la bourse d’autrui

Il m’est très difficile d’écrire mes propres billets en ce moment pour de multiples raisons…
J’ai de nombreux brouillons en cours, l’actualité conserve comme un vilain réactionnaire sa sale manie d’aller beaucoup trop vite, j’ai réalisé récemment quelques clichés de la « nouvelle France » qui a soi-disant toujours existé,… il me tarde de reprendre le chemin du clavier pour achever certains écrits et pour répondre à mes fidèles visiteurs (chez qui je vais faire un tour sans laisser de commentaire pour l’instant).
En attendant, à propos des évènements comico-tragiques helléniques, deux de mes camarades 2.0 ont rédigé deux billets forts clairs et pertinents comme souvent que j’ai grand plaisir à rebloguer ici.
Régalez vous !

2 réflexions sur “Le bon payeur est le maître de la bourse d’autrui

    1. Mais de rien !
      Surtout que vous abordez le mépris des peuples et des souverainetés nationales en vous référant à ce cher Franklin, homme de grande qualité.
      Pour les clichés, leurs éditions sont pour bientôt mais rien d’exceptionnel, juste le triste témoignage d’un constat affligeant de ce qu’est devenue la France.
      Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s