Terrorisme émotionnel

Comme la répétition fixe la notion, au cas où certains épigones de la bien-pensance en Socialie n’aient pas encore saisi que montage JNSPCl’on peut affirmer « je ne suis pas Charlie » sans pour autant cautionner les salopards qui ont mis un terme non-conventionnel en Raie publique (je fais mon « déconneur charliesque » de bon goût…) aux activités injurieuses et laides de brailleurs sans talents, voici un billet helvétique bien senti de Dominique Baettig datant du 11 janvier 2015, tiré du site LesObservateurs.ch.

Charlie. Assez de larmes de crocodiles et de manipulations émotionnelles…

689838159« Je n’aimais pas ce qu’était devenu « Charlie-Hebdo », un journal en faillite, façonné par de vieux « soixante-huitards » bobos attardés, déconnectés des réalités sociales, économiques et politiques du monde d’aujourd’hui, provocateurs conformistes au service des interventions de l’OTAN, ne faisant plus que du blasphématoire à géométrie variable, du « Femen » politiquement correct.

Mais parce que je suis un partisan de la liberté d’opinion et de pensée intégrale, de la tolérance, au contraire de la gauche « libertaire » totalitaire, qui croit que seule sa vision et son idéologie peuvent s’exprimer et que les autres, forces obscures doivent être réduites au silence, je condamne fermement l’exécution choquante des journalistes.

Je pense que toutes les religions (y compris les religions nouvelles des « Droits de l’Homme », de la Laïcité agressive), toutes les idéologies, tous les groupes humains, tous les individus peuvent être critiqués en démocratie, dans la tradition de la neutralité religieuse et du respect des valeurs spirituelles.

Mais si je condamne sans hésitation la violence de la terreur qui a explosé à Paris, je condamne aussi celle exercée quotidiennement en Palestine occupée, en Lybie, dans le Donbass, en Syrie où la terreur aveugle est journalière, avec le soutien et la bénédiction de la politique étrangère française. Elle a, avec ses œillères idéologiques, renforcé le Golem islamiste et fermé les yeux par déni idéologique (pas d’amalgame surtout !) sur les filières djihadistes françaises. »

L’intégralité du texte est ici.

Voilà le dossier justificatif clos face au terrorisme émotionnel de ces derniers jours, de cette obligation d’approuver un slogan identifiant l’esprit identitaire de la solidarité nationale à celui dégénéré de la dissolution nationale.

Ceci dit, à propos de terrorisme, la fin du billet est intéressante : « la propagande émotionnelle et l’Inquisition moralisatrice peuvent être tamponnées par la liberté d’expression et d’information qui existent encore sur le Net mais ont presque disparu dans les medias officiels. La liberté de croyance, de pensée et d’expression sont nos biens et nos valeurs les plus précieux. Elles seront, de manière globale, encore plus en péril depuis les événements de Paris. ».

En effet, l’auteur ne croyait pas si bien écrire puisque depuis on a assisté à de nombreuses arrestations pour « apologie du terrorisme », formule plutôt évasive, avec au 15 janvier 54 interpellations d’après LeFigaro et Stéphane Kovacs.

La France est maintenant pointée du doigt par Amnesty International pour une possible dérive arbitraire de la justice nous révèle Valeurs Actuelles du 19 janvier 2015.

Vais-je être considéré comme tel à partir du moment où je rejette ce régime républicain, que je corrigerai à sa juste valeur les sieurs Toutmou et Matador jusqu’à ce qu’ils aient expiés leurs innombrables saloperies ??…

On est toujours le terroriste du pouvoir en place… les révolutionnaires (adorés aujourd’hui !) l’étaient pour les monarchistes sous Louis XVI, les sudistes l’étaient pour les confédérés, les résistants l’étaient face aux allemands,…

Attention à ce que les détenteurs de pouvoirs ne profitent pas de ces évènements tragiques pour avancer leurs pions à nos dépends.

Sans parler de ce qui est déjà dans les tuyaux depuis belle lurette… un blocage administratif des sites en février 2015… (d’après Crashdebug.fr). Merci à LeBrebisGalleux pour l’info.

« Je ne sais pas quand, on me dit qu’ils ne vont fermer que les sites dits « terroristes », sérieusement, j’ai un doute… Une fois que le système est en place (ce dont on vous avertit depuis plusieurs mois), il est tentant pour n’importe quel État de faire taire ses opposants.

Et plus loin que cela, j’en rajoute une couche, car ce ne sont pas que les sites web qui sont visés (presque personne ne réagit depuis 2 ans), mais nous ne cessons de vous avertir que l’Union européenne finance (avec nos impôts donc) plusieurs dizaines de programmes de surveillance de masse, dont le fameux système INDECT qui vous est brièvement décrit dans la présentation vidéo ci-dessous, et qui a normalement été mis en fonctionnement cette année. »

« Selon nos informations, le gouvernement entend activer le blocage administratif à partir de février 2015 au plus tard. Le projet de décret est dans la boucle, mais il doit encore être notifié à Bruxelles, puisqu’il touche à la « société de l’information ». Paris envisage maintenant une notification d’urgence afin de tenir ce calendrier.

C’est l’une des mesures phares qui a suscité un grand nombre de critiques : la récente loi sur le terrorisme programme en effet la mise en place d’un blocage administratif des sites incitant ou faisant l’apologie du terrorisme. Le ministre de l’Intérieur veut profiter de l’occasion pour activer dans le même temps le blocage, toujours administratif, des sites pédopornographiques. Système de régulation contre lequel le PS s’était autrefois opposé avant son accession à la présidence.

Décret programmé février 2015, notifié d’urgence à Bruxelles

Selon nos sources, le décret d’application de ces deux mesures sera publié en France au début de l’année 2015, normalement dès le mois de février. Cependant, l’Intérieur va devoir passer par une étape douloureuse : notifier à Bruxelles ce décret puisqu’une directive impose cette procédure pour les textes encadrant la société de l’information.

Normalement, cette notification entraine une période de statu quo de trois mois durant laquelle l’État est tenu à reporter cette mise en œuvre. Elle permet à la Commission, mais également aux autres États membres, de faire des remarques. Cependant, Paris envisage cette fois la voie de la procédure d’urgence afin d’obtenir ce retour dans les plus brefs délais. Cette procédure exceptionnelle est prévue notamment pour les textes ayant trait à la sécurité et l’ordre public, notamment la protection des mineurs. Seulement, l’argument devra solidement convaincre la Commission, alors que le blocage des sites pédopornographiques est programmé depuis la LOPSSI de 2011 et que la loi contre le terrorisme a été promulguée mi-novembre dernier. »

Suite et fin ici.

(Source : Nextinpact.com et Informations complémentaires : Crashdebug.fr : 2013 : comment l’Europe se prépare à espionner ses citoyensNo comment – Indect, le Big Brother européen… et bien d’autres liens sur ce site).

Alors, aujourd’hui, celui qui met en doute l’origine et les réelles motivations des instigateurs des évènements actuels est immédiatement taxé de complotiste (alors que de nombreux éléments sont bel et bien singuliers) et d’extravagants par ceux qui, hier, n’hésitaient pas à évoquer ces thèses !!!…

Tout ceci me donne une furieuse envie d’être aussi grossier que FdP !

Enculés, va !!!

Voilà…

Désolé pour le style plus que familier mais là… l’éviter était impossible !

2 réflexions sur “Terrorisme émotionnel

  1. Enculés…oui, quoique pour ces gens là ça frise le compliment.
    En tout cas, nous allons encore y laisser des plumes; n’oublions pas ce vieux Tesson, cloué au pilori pour avoir proféré une vérité évidente : « les Musulmans ne nous ont apporté que des merdes »!
    Amitiés.
    Au fait, Toutmou et Matador : très chouette!

    1. « …ça frise le compliment. » voire ça les régale tous ces pervers décadents !!!…
      Pour Tesson, a priori, son patron aurait démenti son éviction à l’AFP…
      Son fils Sylvain l’a défendu, il a bien fait. On peut faire confiance à un type qui a passé 6 mois coupé du monde en Sibérie !!
      Merci pour les surnoms sachant que le second m’est venu lors des européennes, quand il a fait son discours à Barcelone et que l’on nous a rabâché que nous avions un ministre d’origine hispanique (pour le premier, le surnom va de soi, il vient de la nature même de l’ectoplasme…).
      Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s