Phasianidés controversés

Actuellement sur Paris pour une semaine avec ma moitié et ma progéniture, j’étais la semaine dernière aux fêtes de Bayonne comme chaque année, excellent millésime soit dit en passant, où j’eus la fâcheuse surprise de découvrir la nouvelle publicité pour les volailles de Loué en rejoignant à pied l’épicentre des festivités.police-syndicat-poulet-fermier-loue_hd

Nous avions déjà pu constater le niveau 77876268_pplutôt très élevé des précédentes campagnes de promotion des fermiers de Loué, la finesse du message, la maîtrise du second degré (poulet pour policier, tracteur pour fermier : quelle justesse du message en 2012, quel effort de création pour ce message publicitaire qui a du demander de multiples réunions d’éminents cerveaux et qui a du coûter une somme indigne…).

Ce n’est pas que je sois opposé à la parodie, à la caricature des institutions, bien au contraire (et je reviendrai sur l’affaire de la guenon et Taubira dès que j’en aurai le temps), mais il faut, à mon sens, que celle-ci soit motivée par un message politique profond afin de dénoncer un évènement du moment.

Dans le cas de cet affichage grotesque, il ne s’agit que d’un dénigrement gratuit d’un corps de métier dévoué à la protection des civils et flattant trop facilement les instincts rebelles de mutin de quatre sous, tout en surfant sur l’antipathie actuelle envers les gendarmes  afin de générer a contrario une sympathie auprès du public ulcéré par la politique du chiffre des contrôles de vitesse (est-ce un hasard si cette publicité sort au moment où certains « génies » s’interrogent sur l’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h ??!!!…).

Je comprends donc la colère de Christian Estrosi dans le Scan politique du Figaro le 1er août dernier (ici) dénonçant  « qu’une entreprise française fasse sa publicité en se moquant des policiers, en les tournant en dérision, c’est contribuer à l’action du gouvernement qui fait tout pour envoyer des signes à la délinquance pour affaiblir l’autorité de l’Etat ».

Dieu sait que je ne tiens pas ce politique dans mon cœur du fait de sa navigation confuse dans le marais des réformes sociétales, à l’image de son positionnement concernant la parodie d’union des invertis (contre le PACS en 1999 ce qu’il regrette aujourd’hui, s’abstient sur le pseudomariage des duos d’invertis puis à voter contre au final pour dernièrement se réjouir d’en célébrer un…une sacrée girouette ce garçon !), mais il faut reconnaître que, pour le coup, il est le seul parlementaire à monter au créneau bien que cette affaire semble de premier abord peu importante. Elle est tout de même symbolique de l’état de dégradation de la considération des citoyens envers leurs institutions.

Toujours est-il que les publicitaires nous confirment tous les jours leur bêtise et leur manque d’imagination.

Je ne peux donc résister au plaisir d’insérer la vidéo du sketch des Inconnus sur cette caste de « créatifs » superficiels et idiots.

Je trouve qu’au rugby, on est tout de même bien plus marrant !

coq-france-rosbeef-angleterre-pmu-publicite-euro-2012

2 réflexions sur “Phasianidés controversés

    1. Exact ! mais ils ne le font pas… pas un mot d’un de leurs syndicats.
      Je veux bien comprendre l’histoire du droit de réserve mais quand même !!!…
      Là encore, un signe du ramollissement général des forces traditionnellement de droite, d’un effondrement de la civilisation du courage et de la force. Les forces de police ou de gendarmerie servent des pourris, protègent des destructeurs de notre société sans exprimer leur désaccord (qui est majoritaire au sein de la troupe) alors pour une pub…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s