Pano Actu sous dictature sanitaire

Mieux vaut tard que jamais ! Radio Méridien Zéro, c’est ici
Les sentiments d’insécurité, d’hospitalisations ou… de dents cassées : excellents !

En préambule, l’émission évoque l’embastilllement de militants identitaires d’Angers (dont François-Aubert Gannat) pour une action contre les gauchistes locaux qui n’ont de cesse de provoquer tous ceux qui n’adhèrent pas à leur folie idéologique. Le Salon Beige du 17 juin 2021 résume bien le problème ahurissant de la justice en France qui condamne à des peines extrêmement lourdes des garçons en situation de légitime défense et, à l’inverse, qui peut être d’une clémence incroyable pour des agresseurs reconnus voire récidivistes.

« Suite à la perquisition de début juin du local de L’Alvarium à Angers, un jeune homme a été condamné à 10 mois fermes de prison (avec mandat de dépôt) pour avoir réagi (relativement modérément) à une énième provocation antifa. Deux autres ont interdiction de fréquenter le local de l’Alvarium (un an pour l’un, 18 mois pour l’autre) et 3 et 5 mois de prison fermes mais sans mandat de dépôt.

Pensez aux juges qui ont condamné 22 fois Mohammed Merah mais lui ont permis d’être libre et d’assassiner des gens. Quand les quartiers brûlent à Angers, ni la police ni la justice n’agissent. Quand les Antifas (hébergés dans un local municipal) attaquent et dégradent régulièrement un local associatif de droite identitaire, idem. Les dealers, voleurs à la tire et autres délinquants angevins, y compris violents, bénéficient d’une très grande mansuétude. Etre identitaire est un délit plus grave que le deal de drogue quotidien devant la gare ».

Il me revient à l’esprit cette affaire d’Aubervilliers en Septembre 2021 : « La petite Sofia, 5 ans, avait été renversée à Aubervilliers en juillet 2020. Le responsable, qui roulait sans permis, a été condamné à deux ans de prison ferme et deux avec sursis, mais a tout de même été libéré, ayant passé les 13 derniers mois en détention«  (cf. Le Figaro du 3 septembre 2021). Et à côté de cela, Esteban Morillo et Samuel Dufour ont été condamnés, respectivement, à 8 ans et 5 ans de prison ferme pour avoir répondu aux provocations de gauchistes et pour les avoir corrigés comme il se doit, avec au final la mort accidentelle de Clément Méric qui savait malgré tout où il mettait les pieds et aux conséquences que cela pourrait entraîner lorsque l’on se prend pour un guerrier (cf. RTL.fr du 5 juin 2021).

D’un côté, pour le meurtre d’une fillette, le chauffard n’effectue que 1 an et 1 mois de prison, et de l’autre, deux jeunes nationalistes devront subir plusieurs années de geôle pour la mort d’un jeune gauchiste provocateur au cours d’une rixe ! Comment ne pas y voir la marque des magistrats rouges, la patte du Syndicat de la Magistrature, forts avec les faibles (les moins nombreux) et faibles avec les forts !

Souvenez-vous aussi de Christophe Dettinger condamné à 1 an de prison ferme pour deux pauvres coups de poings sur un CRS sur-protégé avec casque et armure plastifiée aux ordres d’une minable république répressive et digne des régimes communistes (cf. Le Figaro du 13 février 20219) : « Mercredi, devant le tribunal correctionnel de Paris, l’ex-boxeur Christophe Dettinger a été condamné à deux ans et demi de prison, dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve, pour s’en être pris le 5 janvier à deux gendarmes en marge d’une manifestation des «Gilets jaunes» à Paris. La peine d’un an ferme pourra être aménagée sous le régime de la semi-liberté.Le tribunal l’a également condamné à une interdiction de séjour à Paris de six mois, et à indemniser ses victimes, respectivement à hauteur de 2 000 et 3 000 euros. Le ministère public avait requis trois ans de prison dont un avec sursis et mise à l’épreuve« .

Prison ferme, interdiction de séjour à Paris, amendes… pour deux coups de poings (même s’il s’agit d’un représentant de « l’autorité ») !

Les CRS représentent les bras armé d’une république autoritaire et injuste qui en toute impunité démolit la France et notre civilisation européenne à grands coups de décrets et de lois iniques. Il est donc normal de les combattre et de vouloir mettre à terre la gueuse par tous les moyens. Génération identitaire le disait déjà il y a 10 ans, nous sommes en guerre !

Que tous ces ripoublikains ne viennent pas pleurnicher lorsqu’à leur tour, ils seront emprisonnés ou corrigés lorsque nous serons à nouveau au pouvoir et que nous ferons les lois à notre façon !

5 réflexions sur “Pano Actu sous dictature sanitaire

  1. Ce qui tient lieu de gouvernement destructeur de la France ? La République : une association de malfaiteurs en bande organisée … avec leurs « forces de l’ordre » pour hommes de mains .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s