CasaPound à la une

rom102-21-2018-095736-jpg

L’affiche de cette comédie italienne (cf. article « Italie : l’étrange comédie qui met en scène le retour de Mussolini » de Marcelle Padovani du NouvelObs du 16 janvier 20198) sortie en février 2018 est intitulée « Sono tornato » qui signifie « Je suis de retour »…

A priori, au vu de la dynamique de la mouvance CasaPound, on peut légitimement y croire.

En effet, ce mouvement politique italien fondé en 2003 et le parti politique qui en est l’émanation depuis 2008 ont le vent en poupe depuis plusieurs années, après un démarrage plus que timide aux dernières élections de 2013 .

« Il faut distinguer la «Casa Pound», le squat romain fondé en 2003 qui sert à la fois de centre social (une vingtaine de familles y sont hébergées) et de local au mouvement, et «CasaPound Italia» (CPI), l’association d’utilité publique créée en 2008 qui est la structure légale du groupe. » nous explique le billet de Zacharie Boubli de Geopolis FranceTVinfo du 14 novembre 2014.

L’actuelle campagne pour les élections générales italiennes des députés et sénateurs de la dix-huitième législature de cette République confirme l’ascension de ce mouvement identitaire aux racines fascistes, ce que confirme Adriano Scianca, l’un des idéologues de CPI : «Nous sommes un mouvement politique mais pas un parti. (…) Nous sommes fascistes et assumons tout l’héritage de la période fasciste, y compris les erreurs. (…) Contrairement au communisme, le fascisme n’a pas échoué, il a été vaincu sur le champ de bataille».

L’instabilité politique récurrente constatée dans ce pays, les graves problèmes d’immigration et de délinquance (avec notamment l’affaire du meurtre sordide de Pamela Mastropietro par un migrant nigérian clandestin, Innocent Oseghale ! cf. article de Contre-Info paru dans un billet du 1er février 2018), ainsi que l’insupportable dissolution de la culture italienne dans le maelström mondialiste entraîne une prise de conscience de plus en plus grande du peuple italien face aux violents bouleversements infligés à leur pays.

Pour davantage de précisions sur ce phénomène politique qui inquiète les raclures du système médiatico-politique français, allez lire l’entretien du 27 février 2018 de Simone Di Stephano, le vice-président de CasaPound et le représentant politique de CPI, avec, justement, Adriano Scianca, correspondant de BreizhInfo à Rome et journaliste pour Il Primato Nazionale.

Simone di Stephano explique entre autres qu’il va falloir compter sur eux et sur un mouvement qui a muri : « Notre vitalité métapolitique a été transposée dans nos programmes politiques, qui sont et restent absolument révolutionnaires. Nous n’avons pas cessé de faire de la culture et de l’art. Mais rappelons-nous que si CasaPound n’était que l’avant-garde d’un milieu auparavant, aujourd’hui nous sommes un point de référence pour de nombreux Italiens, qui ne connaissent pas forcément l’histoire de Casapound.

Pendant un certain temps, CasaPound faisait scandale. Des intellectuels célèbres venaient chez nous pour le plaisir de parler avec le diable. Aujourd’hui tout ça c’est fini, parce que nous sommes une force mature, pas seulement une mode. »

Même le programme d’information Channel 4 News de la chaîne britannique éponyme se fend d’un reportage sur ces nouveaux fascistes qui ne mangent pas les enfants et qui ne trucident pas à tort et à travers comme certaines peuplades arabes ou africaines.paraic-obrien

Le journaliste Paraic O’Brien, leur correspondant en Italie, l’a mis en ligne le 1er mars 2018 sous le titre de « Fascism in Italy: The hipster fascists trying to bring Mussolini back into the mainstream », montrant une jeunesse « hipster » admirative du Duce, mais pas seulement.

jeune de CasaPoundOn y découvre des gens de tout âge : une jeune militante qui défile, Chiara Del Fiacco, femme d’une trentaine d’année faisant visitée la maison CasaPound et posant devant le fameux murs de leurs auteurs vénérés, Roberto Maggi, un cardiologue d’une soixantaine d’année, trois jeunes hipsters fascistes,…

Chiara Del Fiacco

Roberto Maggi

jeunes hipsters fascistesIls ont tous un point commun : ils sont farouchement attachées à une relation charnelle avec leur patrie, à leurs racines culturelles et historiques, à leurs moeurs, à une certaine idée d’un peuple homogène, à la solidarité et l’entraide,… bien loin des horribles et stupides caricatures réalisées par les gauchiasses, inquiets de cette montée de sympathie pour ce mouvement, non pas pour leur pays mais pour leurs avantages et leurs passe-droits décadents.

La tendance en Europe et en particulier en Italie est à un renouveau du fascisme (ne pas confondre avec le nazisme bien évidemment… j’écris cette lapalissade car les enragés de « padamalgames » n’hésitent pas à mettre dans le même panier ces deux idéologies si différentes, différence qui fut à l’origine de la scission entre Mussolini et les anciens du Grand Conseil Fasciste en 1943 !).

Preuve de cette tendance : la une de Il Tempo du 30 décembre 2017…. le Duce, l’homme de l’année !

mussolini-960x650

Une réflexion sur “CasaPound à la une

  1. bien que je ne doute pas que la plupart des fascistes soit des gens tres bien, je me dois d’émettre un bémol car ceux la jette le bébé dans l’eau du bain, c’est a dire execrent toute forme de libéralisme économique, de démocratie, de parlementarisme, etc Ils pensent (pas forcément a tort j’en conviens) que tout ceci est la cause de notre décadence Mais avoir en partie raison ne signifie pas avoir raison Est il plus agréable de vivre « dans l’occident décadent » ou dans un quelconque régime autoritaire (ou totalitaire) musulman, cubain ou africain ? Poser la question, c’est aussi y répondre, et les démocrate n’ont et n’auront aucun mal a utiliser la raison et les faits pour « moucher » les antilibéraux de tout poil et les nostalgiques d’ancien temps qui pour le meilleur et pour le pire ne reviendront jamais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s