Ne m’appelez plus jamais France

Pangloss encore lui!

Pendant que notre président parle anglais, il s’en passe des choses!

Dans les prisons, des musulmans radicalisés agressent les gardiens, les hôpitaux pleurent misère, les vieux passent leurs derniers jours dans des mouroirs indignes (aucun sondage ne nous dit combien d’entre eux envient le sort des vieux chiens qu’on euthanasie), les réseaux sociaux sont pleins de commissaires politiques et de délateurs, on va « rapatrier » des gens qui sont partis combattre dans les rangs de Daech et dont le seul tort est de ne pas être morts sous les bombes que nos avions leur expédiaient sur la tronche, au lycée Gallieni de Toulouse de jeunes malfrats porteurs de bracelet électronique imposent leur loi et -excellente idée bien adaptée à notre malheureux pays- on va intégrer le trafic de drogue dans le calcul du PIB.

Une lente dégringolade, un glissement, une déconfiture, un pourrissement prévu. La routine.

Une nouvelle qui, dans ce…

View original post 33 mots de plus

Une réflexion sur “Ne m’appelez plus jamais France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s