Déni racinaire

lavage cerveau moscovici

Dans Valeurs Actuelles du 9 mai 2016, nous apprenons que Pierre Moscovici « ne croit pas aux racines chrétiennes de l’Europe »…

Nous pouvons lire que cet « ancien ministre français de l’Economie a estimé, hier, ne pas croire « aux racines chrétiennes de l’Europe ». Interrogé sur l’élection d’un maire musulman à Londres, Sadiq Khan, une première dans l’histoire de l’Occident pour une capitale, le commissaire européen aux Affaires économiques et financières a répondu : « Même si, c’est vrai, sur notre continent, il y a une majorité de population qui, disons, de religion ou de culture chrétienne, l’Europe n’est pas chrétienne. Je ne crois pas aux racines chrétiennes de l’Europe. Je crois que l’Europe est diverse, unie et diverse ». Et Pierre Moscovici d’insister : « C’est un symbole de progressisme et d’européisme. Un beau symbole ». »

La répétition fixe la notion et on ne peut que constater que Pierrot s’y emploie avec attention !

Un beau symbole de progressisme et d’européisme….progressiste, c’est sûr; européiste, non ! il aurait dû dire « mondialiste », « cosmopolite ».

A priori, ils n’en ont pas marre de rabâcher leur insupportable novlangue, de souligner une symbolique mortifère pour les peuples autochtones. Ils se croient à une de leurs cérémonies franc-mac avec tout son folklore ??….

Nous voulons du concret, des réponses pratiques aux constats catastrophiques des profonds changements qui s’opèrent au sein de notre peuple, de notre civilisation.

En fait, on ne lui demande pas ce à quoi il croit ! Un politique n’est pas là pour étaler ses croyances, ses suppositions. On veut du sérieux et pas de la stratégie politique de seconde zone aux ficelles polémiques tellement grossières !

Ici, il ne s’agit en rien de « croyance » dans les racines chrétiennes de l’Europe mais de faits historiques validés, de la connaissance historique de l’Europe dont la naissance ne date pas de 1789, de la connaissance culturelle des régions française et européennes avec tous leurs sites hébergeant des joyaux architecturaux ou picturaux chrétiens.

Il est évident pour qui connaît l’Histoire du peuple européen qu’il n’y a pas que des racines chrétiennes en Europe et qu’il y a aussi les racines polythéistes romaines, grecques, celtes,… mais les dernières en date depuis 2000 ans, elles sont chrétiennes !

En fait, ce crétin européiste devrait plutôt reprendre ses cours d’Histoire du primaire jusqu’au lycée, voire potasser le dernier manuel scolaire de Dimitri Casali, il devrait mettre de côté son communautarisme juif, ses oeillères idéologiques franc-maçonniques et sa mauvaise foi socialiste, et surtout changer de lunettes avant de consulter les documents ci-après.

Tout d’abord et tout bêtement, concernant la France, si les racines culturelles et sociétales ne sont pas chrétiennes, je ne m’explique pas ce ratio de lieux de cultes chrétiens (53000 sur 56217 soit 94% !!!)

4621599_3_ad12_les-lieux-de-culte-et-ecoles-religieuses-en_2a29bb744aa0a08e447f65064b464dfb

(tiré d’un billet des Décodeurs dans Le Monde du 23 avril 2015 qui nous expliquent « Pourquoi la protection de tous les lieux de culte est impossible »)

Ensuite, en lisant la dernière étude du Prew Research Center du 4 avril 2014 sur la diversité religieuse globale dans le monde (même là, la sémantique progressiste nous poursuit…), on constate en France que 63% des habitants se disent chrétiens (au passage, notez les 8% de musulmans, valeur de 2014 déjà très élevée par rapport à celle que peuvent nous sortir les apôtres du vivre-ensemble).

diversité religieuse France avril 2014

En Europe, le graphique nous indique bien une diversité religieuse modérée avec 75% de citoyens se revendiquant chrétiens… 75% ! Si tout cela ne provient pas de racines chrétiennes profondes alors là… Moscovici est bien dans de trop hautes sphères pour moi !

diversité religieuse Europe avril 2014

Enfin, après les propos insensés et stupides de Moscovici, même le pape François y est allé de la sienne !

Drôle d’acharnement… un haut fonctionnaire européen et le plus important dignitaire religieux, de concert pour mettre ne doute l’évidence, pour tenter de poser les bases d’un déni destructeur de ce qui fait notre peuple pas assez consommateur cosmopolite à leur goût.

Aberrant…

Louis Nadau relate donc dans Le Figaro du 17 mai 2016 la vive réaction de Nadine Morano aux propos du pape, femme pas toujours bien avisée mais qui pour le coup a été plutôt bien inspirée !

Ainsi, on apprend que : « Dans La Croix, l’évêque de Rome analyse: «Il faut parler des racines au pluriel car il y en a tant. En ce sens, quand j’entends parler des racines chrétiennes de l’Europe, j’en redoute parfois la tonalité, qui peut être triomphaliste ou vengeresse. Cela devient alors du colonialisme.»

Ce qui a déclenché l’ire de Nadine Morano : «Il a besoin sans doute de prendre un peu plus la mesure de ce qui se passe». » pour ensuite rajouter :  «S’il faut que je dise moi-même au Pape que les racines chrétiennes de l’Europe et de la France sont fortes, et que c’est ce qui nous a soudés pendant des siècles, je trouverais ça un peu étonnant.»

La Morano a raison ! Le pape montre de nombreux symptômes de la pathologie progressiste et mondialiste. Cet américain du sud vient nous faire la leçon, à nous qui perdons chaque jour un peu plus du terrain face à l’acculturation des nouvelles générations et l’imposition décuplée de pratiques cultuelles étrangères.

Ce pape n’est pas un saint homme, il s’agit que d’un vieillard sénile qui divague, qui a peur et qui se soumet à l’idéologie dominante chez les riches mondialistes, les décadents.

Du colonialisme… sans rire…

Heureusement qu’à toutes les périodes, avec plus ou moins de succès, certains intellectuels ou politiques remettent les choses dans le bon sens et montent au créneau pour protéger l’évidence.

Ainsi, Yohann Rimokh dans Le Figaro du 17 mai 2016 amène sa pierre à l’édifice, en appuyant les propos de Nadine Morano et en dénonçant le relativisme ambiant : « Les déclarations du Pape sont donc particulièrement révélatrices. Elles ne consacrent pas seulement cette idéologie qui voudrait qu’un crucifix vaille un voile, une burqa, un niqab, une kippa ou un turban. Elles en disent long sur l’idée que cette papauté se fait d’une France qui n’aurait plus qu’à transiger, qui n’aurait plus les moyens de maintenir et d’imposer ses traditions. La source se tarirait ; la sève nourricière se ferait de plus en plus rare. Inédit. »

Il faut tout de même se souvenir qu’à l’époque de la ratification d’une constitution européenne, Chirac fut l’un de ceux qui abandonnèrent le projet d’inscrire ces racines chrétiennes dans le préambule de ladite constitution.

Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef à La Croix, se souvient dans La Vie du 16 octobre 2015 : « Étonnant, ce retour des « racines chrétiennes » dans la politique ! Il n’y a pas si longtemps, la classe politique française, de gauche comme de droite, se retrouvait unie pour nier la reconnaissance des racines chrétiennes de la France, ou de l’Europe : on se souvient comment Jacques Chirac et Lionel Jospin, en 2000, s’étaient accordés pour rayer la mention d’héritage religieux du projet de charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. » alors que d’autres à l’époque s’y employaient, comme Annette Schavan, vice-présidente de la CDU (parti chrétien-démocrate), ministre des Cultes du Land de Bade-Wurtemberg, qui  déclarait en 2004 que : « le christianisme, dont nul ne peut nier qu’il a profondément marqué les sociétés européennes contemporaines et leurs Constitutions. Il n’a pas été seul à le faire, bien sûr. Mais, avec d’autres grands mouvements d’idées – parmi lesquels on retrouve la philosophie grecque, le droit romain, la Renaissance ou le siècle des Lumières – le christianisme a puissamment contribué à forger la perception que nous avons aujourd’hui de l’homme dans nos sociétés: un individu à part entière dont la dignité ne peut être bafouée. Par ailleurs, celui qui voyagerait en Europe sans tenir compte de ces racines religieuses et culturelles aurait toutes les chances de ne rien comprendre aux contrées qu’il traverse. C’est notamment pour ces raisons qu’il est souhaitable que notre Constitution européenne fasse référence à ces racines chrétiennes. » (cf. L’Express du 14 juin 2004)

Chirac fut un des traîtres de l’Occident. Laurent Wauquiez s’en souvient et « tacle un Jacques Chirac, «volontiers rad- soc dans son approche» qui s’est laissé convaincre par les «tenants d’une laïcité poussée jusque dans ses excès» et évoque une rencontre avec Bernadette Chirac. L’épouse du chef de l’État, de son côté, fulminait de cette renonciation.
«Mon mari a peut-être des conseillers très intelligents, aurait-elle confié à celui qui n’était alors qu’un jeune député UMP, mais tous ces braves gens ne comprennent pas grand-chose aux Français. Moi, bien sûr, on ne m’écoute pas! Ils ont juste perdu leur référendum sur la Constitution européenne avec leurs racines chrétiennes et ils ne le savent pas encore». » (cf. Le Figaro du 3 avril 2014)

Laissons donc le mot de la fin à Laurent Wauquiez qui n’est pas forcément ma tasse de thé mais qui cette fois-ci mérite d’être écouté.

6 réflexions sur “Déni racinaire

  1.  » Étonnant, ce retour des « racines chrétiennes » dans la politique  » Est-ce vraiment si étonnant ? Quand il n y a plus rien de solide dans le  » civil  » rien d illogique que l on se tourne vers le spirituel. non ?

    je retourne lire la suite

    1. Bonjour Corto
      Non rien d’étonnant comme il n’y a rien de surprenant à la connerie monumentale du sieur gauchiste Moscou vici.
      Disons que ce qui m’étonne, c’est le silence radio d’un bon nombre de soi-disant défenseurs de l’identité nationale et européenne.
      Certes, il y a des problèmes très importants à régler comme le chômage mais il me semble que ces dénis là, doivent être autant voire plus montrés du doigt et combattus.
      Merci pour ton passage en tous les cas.
      Pour ma part, je n’ai pas laissé grand chose chez toi bien qu’ayant lu avec délice et attention tes billets « Ainsi va la vie en sociale », par manque de temps !!!
      À bientôt

  2. L’essentiel des racines de l’Europe sont chrétiennes. On peut le regretter (encore faudrait-il savoir pourquoi) mais on ne peut le nier. Ces idéologues qui veulent refaire l’Histoire me font peur.

    1. C’est cela, on ne peut le nier et donc Moscou vici ne se gêne pas pour le faire ce qui démontre bien quel révisionniste de notre histoire il peut être !
      Ils ne me font pas peur car la vie se chargera de leur rappeler ce que « réalité » veut dire (et j’espère avec beaucoup de souffrances !). Ils m’énervent grandement en fait !!

  3. aujourd’hui, vers 12h30, après les infos sur france cul, onfray a taillé un beau costard à moscou-vichy en disant « croire aux racines chrétiennes de l’europe? mais il n’y a pas besoin de croire, il suffit de constater , l’europe a des racines chrétiennes et ce sont les plus anciennes ….et c’est un athée qui vous le dit »
    journalisse: »ouiiii, mêêêêê , avant la chrétienté , y avait les chouifs et les romains,hein, y avait des religions autres que la chrétienté alors , hein »
    onfray » hum, on peut descendre jusqu’aux radicelles , si vous voulez?…..que le christianisme vienne du moyen orient ,qu’il vienne d’europe en étant un syncrétisme des différents cultes préexistants, il reste que l’europe , ou la civilisation européenne, comme toutes les civilisations, repose en partie sur des bases philosophiques et surtout religieuses et que ces bases religieuses sont un fait , incontournable »
    et vlan

  4. Bonjour Kobus !
    Très content d’apprendre cette nouvelle car je trouve incroyable qu’à part Morano et le FN, personne à droite ne soit monté au créneau… que ce soit Onfray, un véritable athée, me fait très plaisir. Je ne suis pas toujours sur la même longueur d’onde que lui mais ses dernières sorties m’ont plu.
    « …jusqu’aux radicelles… » j’ai adoré !!
    C’est exactement ce que j’ai pensé en entendant l’autre demeuré… et c’est ce que j’ai écrit à propos des rites polythéistes qui ont précédé le christianisme. En attendant, les Francs, les Vikings, les Romeons,,… (dans le désordre chronologique) se sont convertis. Et ça dure depuis 2000 ans !!!
    Et c’est pad l’autre andouille qui changera quoi que ce soit !
    La propagande ne peut rien à terme contre le factuel et le bon sens !
    Au plaisir de vous lire.
    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s