Un communiste hors-la-loi… ah bon ? lequel ?

Les réactionnaires crypto-fascistes sont tous de lamentables populistes (attention, il s’agit d’un terme insultant dans la bouche de tout bon petit républicain qui entend un discours de bon sens dénonçant les magouilles des politicards au quotidien) qui devraient voir honte de hurler « tous pourris » !!…

Ah… donc toutes les affaires dont nous sommes témoins depuis des décennies ne concernent qu’une infime partie des élus ? que quelques vilains petits canards dans l’immense élevage de la gueuse ?

Déjà, nous constatons dans Le Figaro du 24 octobre 2014 que 10% des députés sont en délicatesse avec le fisc, 10% !! ce n’est pas  une paille ! : « le Canard Enchaîné révèle qu’une soixantaine de parlementaires (sur 577) seraient dans une situation délicate avec le fisc ».

A priori, de trop nombreux français sont populistes !!… puisque « dans leur immense majorité, les Français n’ont plus confiance ni dans la classe politique, ni dans les partis. Ils les estiment malhonnêtes. Ainsi, en janvier 2014, selon la vague 2 de l’enquête «Fractures françaises» d’Ipsos-Steria, 65% des Français jugent que la plupart des hommes et des femmes politiques sont corrompus. Le baromètre de la confiance politique publié par CEVIPOF au début de l’année 2014 confirme cette enquête, révélant que seuls 11% des Français disent avoir confiance dans les partis politiques. ».

mais quel rapport avec le titre de ce billet me dirait vous ?…

Et bien, histoire de continuer d’enfoncer le clou puisque pour de très nombreux naïfs progressistes et républicains, il ne faut surtout faire aucun amalgame et il faut rester très prudent avec toutes ces affaires que ce soit celle de Cahuzac, l’affaire Bygmalion, le scandale Thévenoud, les affaires Guérinin et Andrieux, le Rainbow warrior, le cas Kucheida, l’affaire Dalongeville,… puis celle du sans-papier Tiki de l’UMP; je disais que pour poursuivre dans le populisme, et pour être équitable aujourd’hui après mon billet sur l’UMPS, voici que Le Figaro de cet après-midi, le 10 février 2015, nous indique que : « Le maire communiste de Boulazac et conseiller général de Dordogne, Jacques Auzou, a été condamné aujourd’hui par la cour Portrait-Jacques-AUZOU-e1398866047611d’appel de Bordeaux à 5000 euros d’amende avec succès pour prise illégale d’intérêt, pour l’achat d’un terrain communal pour son compte personnel.

Les juges ont suivi les réquisitions de l’avocat général qui, le 6 janvier, avait reconnu qu’il n’y avait pas eu d’enrichissement personnel de la part de M. Auzou tout en soulignant que les élus devaient connaître la loi, qui interdit ce genre d’opérations immobilières. »

Le truculent bonhomme est maire, conseiller général et en plus président de la communauté d’agglomération du Grand Périgueux, et accessoirement président du club de basket de la ville : le PCF n’est-il pas contre le cumul des mandats ??!!…

Décidément, même les plus purs du camp du bien, les communistes font parti du lot !!… Vous me direz qu’il a quand même une dégaine de mec de droite, c’est pour ça… sacré préjugé…

Une réflexion sur “Un communiste hors-la-loi… ah bon ? lequel ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s