Inversion de valeurs : la solidarité

De Kernisian

« Le bien c’est le mal, le mal c’est le bien ». Orwell se diffuse petit à petit, par capillarité, dans l’esprit des gens. Ils se rendent compte que quelque chose cloche, qu’entre ce qui est dit et ce qui est, il y a un phénomène étrange mais difficile à percevoir : l’inversion. On pourrait croire que l’inversion est aisée à distinguer, le phénomène le plus radical donc le plus visible ? C’est une erreur, l’inversion est le phénomène le plus difficile à discerner. Le contraire de l’eau chaude n’est pas l’eau froide, c’est pas d’eau du tout et une eau chaude est une eau froide pour l’eau bouillante. La non-eau n’a pas de température.

L’inversion est pernicieuse. Le miroir en est le parfait exemple. Tout est exactement reproduit dans le miroir mais à l’envers. C’est évident me direz-vous. Ma main gauche bouge la droite de mon reflet, c’est facile ! Vous…

View original post 427 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s