Rendez-vous compte…

(excellent dessin trouvé chez H-16)

… le petit camembert grossit à vue d’oeil et les génies de la doxa progressiste sont aux aboies, ils ne savent plus quoi faire !

Après avoir investi les milieux radiophoniques et télévisuels ainsi que les institutions scolaires et universitaires, après avoir favorisé la création d’associations multiples et variées façon SOS machin pour infiltrer tous les organismes d’état et notamment celui de l’Éducation Nazionale (avec l’aide lamentable de trop nombreux « droitards ») et servir la soupe du progressisme déviant de la modernité, après avoir régulièrement organisé des manifestations festives et salutaires face à l’innommable (la dernière en date, celle du 6 juin 2021, organisée dans 140 villes par 100 organisations et non des moindres comme la CGT, La FSU, le SM ou l’UNEF, a été un véritable fiasco qui ne fait évidemment pas la une des médias dominants, avec seulement 70 000 personnes à Paris, 9000 selon la police, relate Pierre Godon et Juliette Campion sur le site de FranceInfo du 13 juin 2021 !!!), voilà que l’on nous refait le coup de l’inéquité de temps de parole en période électorale et le torchon gauchiste Libération stigmatise (il me semblait que ces demeurés rougeâtres combattaient cela…) CNews qui ferait la part belle à l’estrême drouaaaaaaaate !

Infographie du 14 juin 2021 tirée de Libération

Ce qui me saute aux yeux, moi, ce sont les 14 médias, sur les 16 sélectionnés pour cette infographie, qui donnent plus de 50% de visibilité aux gauchistes de LREM, PS, FI, EELV, PCF,… avec une part disproportionnée pour les porte-paroles du gouvernement (on sait d’où viennent les financements de tous ces médias !). Et encore, je n’inclue pas (c’est très vilain de ne pas être inclusif !) la droite molle des LR et autres imposteurs qui sont des collabos de première (sinon les proportions des gauchistes dans les médias atteindraient des valeurs autrement plus honteuses et scandaleuses) !

Même Public Sénat qui devrait avoir comme référence la proportionnelle ne respecte pas le vote des français au vu des pourcentages correspondant aux invités politiques de cette chaîne de télévision où la pluralité devrait être plus respectée qu’ailleurs.

Libération, en fait, pointe bien un problème mais il ne se situe sûrement pas en haut à droite de ce diagramme mais, clairement, en plein milieu et à gauche, avec beaucoup trop de jaune et de rose/rouge par rapport à la réalité électorale française !

En réalité, ce que confirme le diagramme ci-dessous (infographie sur une période plus courte, du 5 avril 2021 au 10 juin 2021), c’est qu’il y a bien une injustice : 40,1% des invités politiques font partie de la majorité LREM/Modem, ce qui est des plus commodes en termes de propagande et d’efficacité dans la transmission du message, sachant que la répétition fixe la notion…

Pour ma part, je vois 87,1% de temps de parole donné à des déracinés et des apatrides, des partisans du mondialisme et du melting-pot à l’américaine, sorte de soupe mixée fadasse qui n’a rien de française et d’européenne !

Finalement, CNews « la courageuse » ne fait que mettre au diapason la part des invités politiques, étiquetés « extrême-droite » (il faudra un jour qu’un expert digne de ce nom, et pas l’indétrônable et systématique Jean-Yves Camus, fasse le point sur la réelle signification de cette terminologie), aux résultats des dernières présidentielles de 2017 (environ 33% pour Marine Le Pen) et aux européennes de 2019 (environ 23% pour le RN) en France.

Hashtable résume très bien les tenants et les aboutissants de cette nouvelle levée de boucliers, qui s’apparentent plutôt à de fragiles pare-soleil plastifiés aux couleurs arc-en-ciel, pour alerter nos pauvres français incapables de comprendre que la bête immonde brunâtre s’est refait une santé et s’apprête à manger tous nos enfants et même leurs géniteurs.trices (ah mince, je me suis cru un instant sur le site de l’Occitanie…) !

[…] La situation est grave. Que dis-je, elle est terrible !

Il faut en effet comprendre que si Libération (et tous les journalistes derrière cette rédaction et bien au-delà) a produit tel article, c’est bien parce qu’une chaîne vient de briser un tabou français : donner la parole aux gens de droite et, notamment, aux gens d’extrême-droite non pas à proportion de ce que la rédaction estime qu’ils méritent, mais à celle que leur donne leur représentation dans la politique nationale. Et si on commence à laisser les gens de droite (et a fortiori les gens d’extrême droite) s’exprimer ainsi dans les médias un média à proportion de ce que le public veut entendre, c’en est fini du discours actuellement dominant de la Belle Gauche Humaniste, Universaliste et Inclusive dont cette rédaction (et tant d’autres) se veut l’étendard.

En réalité, il est particulièrement intéressant de voir que, au sein même de CNews, les journalistes émettent des petits couinements plaintifs à l’idée que certains, comme Zemmour ou Praud, puissent ainsi trouver un temps d’antenne pour y exprimer leurs opinions : comme ces dernières sont officiellement estampillées nauséabondes, il est inconcevable qu’on puisse les laisser parler. La démocratie, la liberté d’expression, ça va pour la météo et les idées de gauche, mais pas pour les idées de droite et les sujets qui fâchent. Et puis quoi encore ?

Ce qui explique sans doute le détachement voire la gourmandise de ces mêmes journalistes et des autres rédactions à inviter, tendre le micro, analyser et recueillir les paroles d’un nombre dodu de partisans de l’extrême-gauche, et ce, absolument sans aucun rapport avec le poids réel de ces idées et de ces gens dans la politique nationale.

Et là apparaît toute l’hypocrisie dégoulinante de ces distributeurs automatiques de morale de synthèse : lorsqu’on prend un court temps de réflexion, on s’aperçoit assez vite que les quelques heures d’antennes supplémentaires que l’extrême-droite et la droite ont grapillées sur CNews ne permettent même pas d’équilibrer le temps global de ces représentations politiques dans les médias« .

L’intégralité du billet ici

12 réflexions sur “Rendez-vous compte…

  1. A partir du moment où les gauchiasses nomment « extrême droite » tout ce qui n’est pas degôche ou compagnon de route et autres crypto-gauchiasses pas étonnant qu’on arrive à 36%.
    Sur le plan pur des idées il faudrait s’entendre sur ce qu’est « l’extrême droite » qualificatif inventé de toutes pièces par la gauchiasserie qui nous a même tenté un « ultra-droaaate » ces derniers temps plus blanc que blanc en quelque sorte .

    En fait les « idées » de »l’extrême-droite » sont plus proches de celles des rad-socs ou du centre du XXème siècle que de tout autre courant politique, à part quelques groupuscules tenant dans ce qu’on appelait une cabine téléphonique se revendiquant d’un racisme inspiré du nazisme (mal digéré) ou du Ku-Klux-Klan.

    La seule chose intéressante dans l’utilisation du mot extrême droite, c’est que ça marque celui qui l’utilise. On est sûr d’une part que c’est un compagnon de route de la gauche et d’autre part que c’est un mondialiste convaincu, ce qui va de pair .

    Enfin, il est évident que ce n’est pas au Monde ou à Libération, quotidiens vendus au grand capital mondialiste qu’il faut demander qui sont la droite, l’extrême droite etc, ça serait comme demander au Conclave de départager au sein des Sunnites, les Salafistes des Frères musulmans les derviches tourneurs etc. L’avis du Conclave n’aurait évidemment aucun intérêt.

    Pour ma part je ne reconnais ni Centre ni Droite traditionnelle, tous ces gens sont des alliés objectifs de la gauche comme ils l’ont montré aux beaux temps de l’UMPS, ils se sont partagés les postes et les prébendes et avancent dans le même sens.
    Pour en revenir au graphique ci-dessus, j’en retiens que 36% du temps de parole a été accordé à l’opposition et 64% à la majorité. S’il y a problème, il n’est certainement pas où on le dit !

    1. J’adhère complètement à tout ce que vous dîtes (et je l’évoque en partie dans ce billet d’ailleurs…) !
      Je me souviens d’un de vos billets qui proposait un test pour savoir où se situer sur l’échiquier politique et nos tests respectifs arrivaient à la même douloureuse et affligeante conclusion (;-)) : nous sommes à 80% (me semble-t-il…) fascistes !… Terrible ! Nous sommes d’ultra-droaaaaaate !

  2. Les mondialistes progressistes français de la gauche et l’extra gauche croient encore que les français de souche et de provinces sont incapables de comprendre la réalité de leurs difficultés de vivre suivant les préceptes affichés au fronton des mairies de leurs patelins.
    A force de crier « au loup de l’extrême droite », plus personne ne les croient.
    Encore un effort, messieurs les jupitérions, et la France disparaitra. Pour paraphraser Alain Pierrefitte, on pourra dire : »Quand la France explosera, l’Europe tremblera »

    1. Oui, les français ne comprennent rien, il ne s’agit toujours que de ressenti pour toutes ces ignobles huiles « hors-sol » qui sont censées gérer notre magnifique nation et notre immense patrimoine !! J’espère que le loup fera des ravages dans la bergerie bisounours arc-en-ciel des infâmes progressistes ! Ils me sortent par le pif !!!
      Alain Peyrefitte : un grand bonhomme !

      1. en fait beaucoup de Français comprennent beaucoup de choses mais l’entrave à la communication empêche toute fédération toute agglomération des mécontentements. Ajoutons-y la judiciarisation à outrance de la vie publique et une justice discriminatoire (mais pas dans le sens que nous donnent les médias mainstream) et on comprend mieux l’apparente passivité.
        J’ai fait une expérience ces derniers jours, j’ai dû me rendre au fin fond de la province excentrée occidentale et j’ai observé que si sur la forme les consignes étaient appliquées QRcode et tout le tintouin en fait personne n’en avait rien à battre.

      2. Mais bien sûr ! Je suis au fin fond de la province à « l’extrême nord » de l’Occitannie, et une majorité de concitoyens en ont ras-le-bol de ce politiquement correct orienté pour quelques minorités, de ce globalisme étouffant et des multiples consignes administratives absurdes d’un état jacobin à la dérive !!! Ce qui reste un mystère pour moi (mais ce doit être en partie lié à votre explication au début de votre dernier comm), c’est que les votes ne sont pas massivement contre tout ce qui agacent une majorité de Français !!… comme si un certain masochisme était de rigueur….

      3. ç n’a pas empêché les Gaulois de se prendre une raclée et d’être ensuite les bons collabos de l’occupant, du moins en ce qui concerne les « élites ».
        Le peuple a résisté plus longtemps, voir la révolte des bagaudes par exemple, au IIIème siècle puis au tournant du IV/Vème
        Autour de l’an mil, toutes les campagnes n’étaient pas encore totalement christianisées.
        Malgré l’écart du temps on a l’impression que certains schémas se répètent

      4. Je préfère prendre une raclée en gaulois, l’épée à la main, qu’en chrétien en tendant la joue !!…
        Mais vous avez raison, l’histoire est bien un éternel recommencement comme tout cycle naturel…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s