Silence ! Le prof cause !

Et oui, pour une fois qu’il ne s’agit pas d’une lamentable sortie de cet odieux borgne sans vergogne de Jean-Marie ou de ce terrible et nauséabond réactionnaire Zemmour, faites un peu de silence pour ce professeur d’études africaines de l’université de Duke en Caroline du Nord, aux États-Unis (mais avais-je besoin de le préciser…), qui s’exprime, en plus, sur l’incontournable et labélisée France Culture ! Cette dernière ne peut être soupçonnée de faire l’apologie des thèses d’esssstrême-drouaaate, mouvance idéologique ciblée comme étant le problème majeur et essentiel de l’Europe à en croire le conglomérat médiatico-politico-entrepreneurial.

Silence donc ! Le prof cause !

Et voici l’extrait (trouvé sur twitter) de l’entretien du 21 février 2018, sur le thème de « Asile et immigration : l’heure de vérité ? », du professeur Stephen Smith au cours duquel il explique simplement et calmement plusieurs choses sur la pression migratoire africaine.

De cet extrait, je ne retiendrai parmi ses déclarations que trois d’entre elles.

Ainsi, il nous rappelle à juste titre que « l’Afrique du Sud a été ruinée économiquement par un afflux de migrants » ce qui met sacrément du plomb dans l’aile à l’argument soi-disant « massue » de l’apport bénéfique des migrants à l’économie d’un pays.

Il met en garde sur la simplicité et la naïveté d’une péréquation qui paraîtrait évidente entre « l’Afrique jeune et l’Europe vieillie ». Les peuples ne sont pas miscibles comme des phases liquides aqueuses ou interchangeables comme des produits de consommation au grès des aléas économiques de telle ou telle région ou des désirs de telle ou telle entreprise en fonction de ses besoins.

Enfin, il confirme clairement que le Grand Remplacement est bel et bien en marche et 9782246803508-001-Tque l’africanisation de l’Occident n’est pas une lubie des méchants contributeurs hystériques de la fachosphère.

Il l’explique plus précisément dans son livre « La ruée vers l’Europe », paru le 7 février 2018 aux éditions Grasset, ainsi que dans l’entretien accordé à François-Guillaume Lorrain et Claire Meynial du Point (article du 2 février 2018), où on peut lire : « Jusqu’en 2050, on sait que l’Europe va s’africaniser, les jeunes sont là, ils sont déjà nés, il n’y a rien à faire, on n’a jamais connu une telle pression démographique. »

L’infographie ci-dessous montre bien la diminution de la part de la population européenne sur la population mondiale et l’effet d’aspiration migratoire désiré par les « zélites » (sous couvert des études onusiennes) afin de stabiliser un population européenne ayant un faible taux de natalité et des citoyens vieillissants.

13114742lpaw-13115014-embed-libre-jpg_4968134

Tout ceci met en avant l’immense problématique de la migration africaine sur notre sol, du Grand Remplacement qui est indéniable en France mais qui n’est pas aussi fort et visible selon les pays d’Europe.

Ce remplacement racial est aussi confirmé scientifiquement par le dépistage de la drépanocytose, réalisé par l’AFDPHE en 2016, qui, en l’absence de statistiques ethniques officielles (belle hypocrisie des gouvernants !), permet d’avoir une bonne idée du changement de la population française au niveau racial puisque cette maladie génétique concernent quasi-exclusivement les populations extra-européennes d’origine noire et maghrébine. L’évolution des chiffres et leur importance sont sans équivoque…

Carte-grand-remplacement-2016

En tous les cas, de très nombreux « journalistes » vont devoir revoir leur certitude quant à ce phénomène incontestable et faire leur mea culpa par rapport à leur déni idéologique qui n’a que trop duré. On peut toujours rêver…

Une des dernières saillies pétrie d’imbécilité que j’avais pu lire datait de quelques mois. Le Grand remplacment CamusElle avait été éditée dans un des plus gauchistes des magazines français, avec Libération et Le NouvelObs, Les Inrocks.

Il s’agissait d’un article du 30 octobre 2017 (à propos d’Alain Finkielkraut reprenant à son compte la théorie du Grand Remplacement de Renaud Camus explicitée dans son livre éponyme, deux illuminés bien connus…) nous expliquant, grâce aux lumières éblouissantes de l’hipster hypercalé Mathieu Dejean, que le Grand Remplacement était : « une supposée substitution de la population française “de souche” par les immigrés extra-européens »… une illusion, un mythe en définitive comme on peut le constater en France et en Angleterre ci-dessous…

BARBES

tumblr_p4gq81csbe1rxxacmo1_1280

 

 

 

 

 

 

Il s’agirait même d’une perturbation, d’un trouble fonctionnel de la pensée (rien que ça !) de ceux qui dénoncent cette africanisation du peuple européen puisqu’on peut lire dans africanisation-à-Paris-métro-château-rougecette feuille de chou : « dans le marigot de ses allégations délirantes » dixit l’aveuglé de service… « délirantes »… cela saute aux yeux sur ce cliché pris à la sortie de la station métro de Château-Rouge à Paris…

Le bobo idiot reproche en plus du haut de sa tour d’ivoire parisienne que : « le philosophe membre de l’Académie française avalise cette fois la théorie du “grand remplacement”. Ou comment donner son assentiment à une énormité en contestant une énormité encore plus grosse. ». 

Il s’agirait donc d’une énormité…

Stephen Smith et notre sens basique de l’observation au quotidien nous disent le contraire !

La propagande gauchiste, idiote utile des grands patrons et d’un monde globalisé standardisé, en prend un coup !

Instant jubilatoire.

6 réflexions sur “Silence ! Le prof cause !

  1. l’Europe ne s’est jamais remise de la saignée de 1914, il suffi effectivement d’aller à la gare du Nord,à Stalingrad ou dans les environs pour s’apercevoir que les médecins, les ingénieurs et les futurs Montaigne trainent dans les rues

  2. Et le pire, c’est que comme « travailleur », ils se posent là.
    Bon courage aux chefs d’équipes qui les auront comme « compagnons » sur leurs chantiers. Dans les années 80, il existait l’expression, « un travail d’arabe », bientôt, on aura une nouvelle expression pour qualifier le travail des africains. Tout le monde risque de s’entendre dire, « un travail de n…. ». Mais il ne faut pas le dire, la pensée obligatoirement progressiste socialiste africanisée, va vous faire un procès.

    1. Bonjour Gege.
      Oui, il est légitime de s’interroger sur les réelles compétences de tous ces gens qui arrivent et que le système tente de nous présenter comme une vague d’innombrables ingénieurs, de médecins ou d’enseignants !!
      Ils nous prennent vraiment pour des andouilles !
      Et si tous ces migrants sont si formidables, pourquoi ne restent-ils pas au pays pour le relever et le dynamiser ??!!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s